Apporter de la variété dans une sexualité ronronnante

La sexualité est une expérience unique. Rien ne procure une excitation aussi proche sollicitant en même temps le corps, l’esprit, les émotions et la communion intime. Les animaux ne s’en privent pas mais les humains y vivent une dimension toute particulière. Par contre, quand on a le sentiment de tourner en rond, faire l’amour peut devenir un poids. Comment retrouver un élan quand la sexualité du couple se casse la figure ?

Que représente la sexualité de votre couple à vos yeux ?

Si vous êtes tous les deux satisfait(e) de votre sexualité conjugale, la question ne se pose pas. Mais si l’un des deux membres du couple ne l’est pas, il importe de se poser quelques questions.

  • Qu’est-ce que tu aimerais vivre et que tu ne vis pas ?
  • Quels sont les plus grands plaisirs que tu as vécu avec moi sur le plan sexuel ?
  • Qu’est-ce qui fait que tu les vois comme tel ?
  • Quel est ton niveau de satisfaction sur une échelle de 1 à 5 (1 étant très bas et 5 très satisfaisant) ? Expliquer.
  • Comment vois-tu notre sexualité en couple ?
  • Quelle fréquence te satisferait ?
  • Quels changements nous feraient du bien ?
  • A quels moments tu préfèrerais que nous fassions l’amour ? Et quels sont tes pires moments ?
  • etc.

Si vous entrez dans ce genre d’échange, constatez que l’intérêt est de tendre la perche à l’autre pour qu’il s’ouvre. Refusez-vous donc toute correction de ce qu’il pourrait vous dire. A supposer qu’à la question « A quels moments préférerais-tu que nous fassions l’amour ? », il vous réponde par “dans l’après-midi” ne répondez rien. Même pas un « Ah bon ! ». Restez dans la posture de l’écoutant qui cherche à comprendre. Vous pourriez donc plutôt lui dire « Vois-tu d’autres moments ? »

Retrouver le désir signifie que vous en aviez

Et oui, vous savez ce qu’est le désir ? C’est une bonne nouvelle car il est vraiment plus facile de trouver une chose que l’on connaît qu’une chose que l’on a jamais expérimenté. Vous avez donc plus de chance de revivre l’intensité de ce que vous avez vécu.

Par contre, attention,  « revivre l’intensité » ne veut pas dire « revivre la même chose ». Vous ne faites pas l’amour aujourd’hui comme vous le viviez les premiers mois de votre rencontre. C’est tout à fait normal. Si vous êtes parents, c’est encore plus logique. Au fil du départ de vos enfants devenus grands, votre maturité sexuelles aidant, vous re-découvrirez des aspects ignorés ou négligés dans le bain du tumulte de la vie parentale.

Travaillez donc à retrouver le plaisir que vous recherchez au présent. Regardez l’album souvenir sans nostalgie car les photos ne servent qu’à nous dire ce qui était. Elles n’ont pas le pouvoir de nous donner de revivre au présent ce qui était. Tournez la page pour vivre votre couple au présent. De fait, vos expériences seront différentes et peuvent, tout autant, être enrichissantes avec leurs différences.

La force de votre amour et de vos retrouvailles sexuelles est entre vos mains. Il s’agit vraiment d’un investissement (un mot que j’aime employer en matière conjugale). Cela signifie que des résultats se verront. C’est certain !

6 aides pour retrouver de l’élan sexuel dans votre couple

1 – Prenez de la distance pour recréer le désir

Maintenant que le confinement est bien derrière nous, il est plus facile de re-créer de la distance. Vous pouvez opter pour une distance physique. Le mieux, bien entendu, est de le verbaliser. Ne faites pas subir à l’autre une distance qui pourrait donner l’impression d’une privation.

Pourquoi ne pas opter pour une diète sexuelle de plusieurs jours. Votre fréquence habituelle déterminera la durée. Disons que vous supprimiez 3 ou 4 rencontres sexuelles. Si vous faites l’amour une fois par mois, suspendre 3 ou 4 rapports peu faire trop long. Faites vous du “sur mesure” sachant que l’intention est de laisser monter le désir.

Le fait de ne plus avoir accès à une certaine chose peut accroître l’intensité de l’expérience lorsque cette chose est retrouvée. Ce peut être la même chose pour les rapports sexuels. Faites l’essai et voyez si vous sentez monter en vous la sève de la fougue juvénile de votre amour.

2 – Offrez de l’aventure à vos rapports

Vous faites l’amour dans la chambre, au lit. Ok, c’est le cas de la majorité des français. Je vous propose de démanger votre idylle en d’autres lieux. Vous pouvez vous en amuser en testant toutes les pièces de la maison. Vous pouvez aussi essayer la voiture (en veillant à ne pas enfreindre la loi de la pudeur sur les lieux publiques), votre bureau (en veillant à ce qu’aucun collègue ne soit de passage), ou autres endroits qui vous passeraient par la tête.

Quel plaisir de faire l’amour dans un champs ou sur la plage. Notez que le PV coûte 135 euros si vous n’avez pas veillé à ne choquer personnes. Préférez donc les lieux privatifs.

3- L’Escapade amoureuse est une belle voie

Une conseillère conjugale et familiale américaine donnait le conseil de vivre une escapade amoureuse par mois. Cela demande un budget, évidemment. Mais pour les petits budgets, un échange d’appartement avec des amis peut faire l’affaire.

Si le budget est au rendez-vous, il existe de superbes lieux pour dépayser vos rencontres amoureuses sexuelles. En premier lieu, je parlerais de Airbnb. Pour peu cher et tout près de chez vous, vous pouvez découcher facilement. Je vous recommande de préférer les hôtes Superhost qui offrent des prestations plus exigeantes et propres que ceux qui n’ont pas réussi à atteindre les critères demandés pour le devenir. En cliquant ICI, vous verrez les critères.

Au-delà de Airbnb, il y a les hôtels classiques, auxquels vous aviez pensé. Mais avez-vous songé aux hôtels de Charmes ? A ces derniers, on peut ajouter les gites de charmes et de prestiges.

Nous en avions loué un au pied de la Sainte Victoire, un massif situé à Aix-en-Provence, un lieu magnifique, avec petit déjeuner compris. Le lieu était charmant, offrant un voyage dans notre enfance, grâce à sa déco des années 70. Nous pouvions même reconnaître les boites de lessives, de chocolat et de sardines de l’époque. Ce fut un voyage magnifique dans tous les sens du terme.

Enfin, l’escapade peut être agrémentée d’une expérience additionnelle telle qu’un spa. Attention, ne faites pas l’amour dans le hamman, le sauna ou la piscine. Vous pourriez avoir besoin des urgences médicales pour en sortir. Ce n’est pas recommandé sur le plan cardiaque. Mais à cela s’ajoute le risque de rester coincé l’un dans l’autre. Alors, mieux vaut opter pour l’amour sans coït même si votre cardiologue adoube votre projet 😉

4- Faire l’amour toute la journée

Vous connaissez les journées pyjamas ? Celles où à 15h, vous traînez encore en nuisettes ou caleçon ? Le concept est assez proche. Pendant la journée élue pour ce jeu, vous pouvez vous interdire de couvrir certaines parties du corps. N’imposez rien et ne vous laissez rien imposer (ma femme aimera que j’ajoute cette phrase ;-). Chacun reste donc libre sachant que le jeu est de faire l’amour à la demande.

Les lieux seront sans doute variés. Mais ce qui est top, c’est de se refuser l’orgasme en le réservant à une heure donnée. Dans cette proposition, il ne faudrait pas que survienne de la lassitude. Or, après un orgasme, le plaisir peut redescendre et prendre plusieurs heures à plus d’un jour avant de revenir. Ceci étant, si vous vous savez capable de plusieurs orgasmes par jours, vivez en roue libre.

Cette même expérience peut se vivre toute une nuit, tout un week-end ou toute une semaine. Faites de la place sur votre agenda puis dormez bien et suffisamment, alimentez-vous le mieux possible et régalez-vous. Restez attentifs en permanence aux désirs de l’autre avant de vouloir répondre aux vôtres en premier. Si, si, vous en serez capable. Faites-vous confiance.

5- Faire l’amour nu(e) et en lumière

Je sais combien vous trouvez ma proposition étrange mais elle n’est pas dénuée de sens. Le magasine Cosmopolitain propose 5 bonnes raisons de faire l’amour avec la lumière. Je ne m’arrêterai donc pas sur ces avantages certains. Pour le sujet qui est de faire l’amour nu, il apparaît évident que la nudité touche à des sens qui lui sont uniquement réservés. Le contact se rapproche de ce que vivait le nourrisson que vous étiez dans un abandon complet. En vous nourrissant d’amour partagé, sans aucune enveloppe que le corps de l’autre, vos yeux pourront s’emplir de la vérité de l’autre tout en offrant la vôtre.

On ne se montre nu que quand la confiance est instaurée. On se laisse aller à la nudité quand la confiance est ancrée. Offrez-vous avec vos complexes et vos forces et acceptez le regard de l’autre.

Seuls les yeux et la peau de votre conjoint seront en contact avec votre surface et le tréfonds de vous-même.

A ce jeu là, vous pouvez également ajouter l’effeuillage avec ou sans musique. Vous pouvez vous laisser déshabiller partiellement ou entièrement. Laissez-vous aller à suivre vos instincts respectifs sans vous forcer. La lenteur ou la vitesse, la lumière tamisée ou la lumière vive, sans aucun vêtement ou avec des dessous, vous avez le choix.

6- Imposez-vous des contraintes

Un guitariste comprend bien la notion de contrainte. Il peut s’amuser à jouer un solo en ne jouant jamais deux notes de suite sur la même corde. Il peut aussi s’imposer de jouer uniquement dans la même case. Ou, à l’inverse, s’obliger à jouer une case sur deux. Et les jeux sont multiples, quasiment à l’infini.

En amour, s’imposer des contraintes peut apporter des ouvertures pour jouer sur des gammes que vous n’auriez pas exploré naturellement. C’est un moyen de changer votre rituel installé s’il vous pèse (car votre rituel peut tout à fait vous convenir).

Vous pourriez alors faire l’amour les yeux bandés, en vous imposant de n’utiliser qu’une main, de ne pas avoir de coït avant un temps déterminé à l’avance. Ce peut être également le même jeu pour l’orgasme : orgasme interdit avant 45 minutes d’ébats !

Là encore, laissez libre court à votre créativité. La règle est que personne ne subisse quoi que ce soit. Restez toujours libre et heureux de l’être, libre et heureux de laisser l’autre l’être aussi.

Les pièges à éviter pour ne pas vous mettre en danger

La solution extérieure au couple

La solution est à l’intérieur du couple. Le jeu consiste à trouver ce qui en vous redonnera du punch à votre relation sexuelle. Vous pourriez être tenté de penser qu’un apport extérieur pourrait vous procurer tel ou tel avantage mais ce serait une fausse bonne idée. Cela équivaudrait à penser que le bonheur est un élément extérieur à importer en vous. Or, il n’en est rien. Vous avez, en vous, les ressources pour créer votre bonheur.

Par conséquent, à moins qu’il s’agisse d’un problème pathologique dysfonctionnel, vous aurez les ressources suffisantes pour nourrir votre vie sexuelle.

Bien entendu, les 6 aides que j’ai partagé avec vous sont loins d’être exhaustives. Par conséquent, continuez à chercher comme à créer vos propres chemins conjugaux vers cette rencontre sans pareil qu’est la sexualité.

Utiliser vos chemins d’exploration peut vous faire vivre des moments fun. Ne vous prenez pas trop au sérieux puisque faire l’amour commence dans la tête. Gardez l’esprit positif, riez de vos galères, de vos mauvaises idées et de vos réussites. Le plaisir est à vivre dans l’expérience et non dans le résultat. Donc, mettez de côté les performances.

Que dire de la pornographie ?

Je refuse de donner un avis moral sur ce sujet sachant que 58% des français trouvent cette pratique dégradante. C’est une des branches du 7e art, même s’il est surtout un moyen considérable de rapporter de l’argent et que cet art exploite bien trop souvent ses actrices, quand il s’agit de films à faibles budgets, comme le déplore Inès Clivio dans le magazine les Échos.

Disons qu’il s’agisse d’art ! Celui qui voudrait sauter de son balcon pour faire Spiderman serait considéré comme un fou ! L’art n’est pas la réalité. Il est une partie reflétée de cette dernière. En ce sens, il peut en amplifier les aspects et atténuer ceux que l’artiste désire passer sous silence.

Les acteurs sont beaux (cela compterait pour 64% de la satisfaction des personnes regardant du porno), grands, performants, jamais en panne, jouissent systématiquement comme… ce n’est pas du tout le cas dans la vie. Leur performance est à la mesure de ce qui est possible dans une fiction.

J’ai lu des articles très critiques sur les jeunes et le regard qu’ils posent sur leur performance sexuelle. On incrimine le porno qui participerait à accroitre une baisse d’estime de soi en ligne avec des performances largement en deçà de celles qui sont visionnées sur les écrans. Mais est-ce bien au porno de porter le chapeau ou à ceux qui n’ont pas expliqué à leurs enfants qu’il s’agit de fiction ? Et depuis quand cela devrait être corrélé à une performance ?

A partir du moment où la pornographie est bien campée dans le monde irréel, il ne devrait pas avoir d’impact négatif sur votre vécu sexuel. Si vous le prenez comme une source d’inspiration, c’est une chose, mais sans plus.

Je note tout de même un risque majeur dans l’usage de la pornographie comme source d’inspiration. Il est tout près d’un des aspects que j’ai évoqué tout à l’heure : les acteurs et actrices sont tellement beaux et systématiquement bien disposé(e)s que le regard posé sur votre conjoint peut subir un certain impact et un impact certain. Par conséquent, je réserverais ce genre de visionnage pour des personnes solides sur le plan conjugal. Bien entendu, vous aimeriez que je vous donne les critères d’un couple solide. N’étant pas le propos de cet article, je vous laisserai la discrétion de la définition.

Crédit photo : Image par stokpic de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.