La voie royale pour dépasser certains blocages et re-souder le couple

« Je ne céderai pour rien au monde » dit-il a sa femme. Il était hors de question de changer d’avis, de voir les choses autrement, d’entrevoir des avantages parmi les multiples inconvénients. Son refus était catégorique. Son plaisir-détente entrait en rivalité avec sa relation conjugale. Et, pour lui, les choses étaient claires : sa femme voulait qu’il abandonne son plaisir. 

A première vue, on aurait cru qu’il se sentait brimé. Après une écoute plus attentive, remontait la frustration de ne pas pouvoir être lui-même. 

Notre regard sur certains conflits est parfois superficiel. Il ne veut pas partir en vacances avec ses beaux parents alors qu’elle y tient. Après une écoute attentive, il s’avère que le sujet du conflit n’est pas celui qui semble émerger. Le réel sujet est plus profond, plus subtil et plus ancré. Celui, qui apparaît de prime abord, est comme relié à des connexions invisibles à celui, voire à ceux, qui se trouvent en souterrain et qui peuvent parfois être complètement ignorés. 

En revenant à la situation que j’évoquais à l’instant avec ce couple tendu autour du refus de monsieur de se priver de son plaisir, il est intéressant de s’arrêter pour comprendre ce qui se vit en-deçà de la surface. De vivre un voyage en être inconnu. 

Plongeon dans les profondeurs

Je vous encourage à accueillir les conflits naissants avec cette volonté de plongeon dans les profondeurs. Il demande un certain entraînement ce qui en fait une aide privilégier pour les conflits légers, sans grande charge émotionnelle. En effet, c’est très difficile, voire, impossible de le mettre en œuvre si vous vous sentez bouillir à l’intérieur. 

Vivre ce plongeon demande de se mettre à l’écoute de l’autre. Pour ce faire, je vous propose donc de vous « débrancher de vous-même » temporairement, comme si vous n’étiez pas concerné(e) par le sujet du conflit. Vous agirez alors comme l’observateur d’un phénomène. Ce plongeon est assez similaire à une prise de recul, en somme. Et pour le mettre en œuvre, mieux vaut partir du principe que le blocage n’est pas un jeu ayant pour intention de plomber qui que ce soit ou quoi que ce soi. Visualisez le blocage comme un élément sincèrement bloquant pour votre conjoint. Notez que je parle de conjoint mais cette approche peut aussi porter beaucoup de fruits dans une relation parent-enfant, quelle que soit l’âge de l’enfant, pour autant qu’il ait un accès aisé à la parole. Mais, restons sur le profil conjugal. 

Comment démarrer le plongeon ?

Comme c’est le cas en plongée sous-marine, revêtez-vous d’humilité. Tous les plongeurs expérimentés vous le diront. La mer est un milieu tellement vaste qu’il rend humble, petit. Il invite à se remettre à sa propre place d’observateur. L’humain n’est qu’un infime acteur, en plongée sous-marine. Les espèces qui s’y trouvent se déplacent à des vitesses inaccessibles pour l’humain. Elles peuvent suivre des courants imperceptibles, atteindre des profondeurs insoupçonnées. Les fonds marins sont plus profonds, dit-on, que les plus hauts sommets terrestres ! L’Everest culmine à 8848m alors que la fosse marine des Mariannes, la plus profonde actuellement connue, atteint un point à – 11 034 m ! Il est à noter que dès « 1000 mètres de profondeur, la nuit est complète, le froid intense et la pression colossale. » 

Accepter de plonger dans les profondeurs de votre conjoint est assez proche de ce que nous venons d’évoquer. Lui-même n’aura accès à certaines informations « cachées » que très difficilement. Il est même évident que nombreuses sont celles auxquelles il n’aura pas du tout accès, sachant qu’elles sont largement majoritaires. Pour reprendre l’information sur la lumière des profondeurs sous-marines sous forme allégorique, cette fois-ci, en-deçà de 1000 mètres de profondeur, votre conjoint pourra ignorer ce qui le fait vivre de telle ou telle manière et réagir à tels ou tels stimuli. L’iceberg de Sigmund Freud l’illustre également. Bien entendu, c’est également le cas pour vous-même. C’est bien une des raisons pour lesquelles je recommande vivement de vivre ces temps de plongeon avec la plus grande bienveillance. 

En vous positionnant en écoutant, ayez pour intention de chercher à comprendre l’autre. Ouvrez-vous, en même temps, à ce qu’il découvre également au fil de ce qu’il vous confiera. 

Plongée en être inconnu

L’intérêt d’un voyage dans l’être inconnu 

Il m’arrive très régulièrement de demander à des couples de cesser de penser qu’ils se connaissent. Partir de ce principe est très aidant. Non seulement parce qu’il est juste que vous ne pouvez connaître une personne en quelques années. Vous ne savez d’elle que ce qu’elle vous a donné de connaître.

L’avantage inhérent à cette posture, est qu’elle place le conjoint en “terre à continuer à explorer”. Je ne développerai pas davantage ce sujet puisqu’un article complet y est consacré. Si vous ne l’avez pas lu, il s’intitule : « Mais qui est vraiment votre conjoint ? ».

D’ailleurs, l’exploration s’apprend. On n’est loin du tourisme. On est plutôt dans une aventure intense, qui demande de la présence à soi. Le plongeon dans les profondeurs que je vous invite à pratiquer est un des chemins qui illustre votre acceptation de méconnaissance de votre conjoint. Il renforcera, de toutes façons, votre besoin de poursuivre votre quête de ses profondeurs. Vous verrez qu’il est sûrement plus beau qu’il n’y parait et que vous êtes bien plus ignorant(e) de lui que vous ne le pensiez. 

J’écoutais Yannis qui faisait tout son possible pour chercher à combler son épouse. Il faisait de réels efforts constants pour répondre à ses attentes. Il ne comprenait pas pourquoi il n’y parvenait pas. Il voyait des effets contraires à ceux qu’il attendait malgré des années de persévérance. Je lui demandais de m’expliquer la raison de tant de dévotion. Sa première réponse était évidente : « Je fais cela pour qu’elle se sente aimée. Et malgré tout, je sens bien qu’elle n’est pas comblée alors, j’en fais encore plus. ». 

Outre l’erreur qui consiste à penser que l’amour est une question de quantité, plus que de qualité ou d’intensité, Yannis, essuyait une absence de résultat. Il se sentait découragé. C’est alors que je l’ai invité à vivre un plongeon en lui-même. Après quelques réponses partielles et quelques balbutiements, il a touché à des profondeurs de son être. Il a ouvert les yeux tout grands avant de baisser la tête et de me dire « J’ai peur qu’elle me quitte. » Sans ce plongeon, aurait-il senti cette réalité ? 

Quitter la terre ferme pour vivre une autre dimension

Je vous invite à vous retrouver en zone non conflictuelle pour entendre l’autre dans ce qu’il est. Cela représente un cadeau dont les deux membres du couple jouiront. C’est un avantage que je vous invite à visualiser, auquel je vous invite à aspirer. 

Bien entendu, comme je l’ai déjà évoqué, il n’est pas question de vivre ces plongeons en pleine tempête conjugale. Réservez ces moments uniquement à des périodes de votre vie de couple pendant lesquels la mer est calme.

Installez-vous et invitez l’autre à s’ouvrir. C’est dans ces moments-là que vous comprendrez pourquoi il lui est important de ne pas céder sur un point donné ! Vous entendrez sa souffrance enfouie même si elle reste le lit de sa manière de gérer son appétit à table ou son insatiabilité affective. Vous entendrez battre son coeur vers ce qui le passionne en frôlant les racines de ce qui le fait vibrer depuis tout petit. Vous entendrez ses ruptures, ses fêlures, certains rêves et cauchemars. Tant de choses qui seront en relation avec son vécu présent de la relation à l’autre, à lui-même comme à vous. Vous entendrez sa manière d’appréhender le stress, les défaites, les échecs. 

Vous verrez les grands virages de sa vie et les directions qu’il ne veut plus prendre. Vous toucherez à l’humain qui bat en lui. Vous vivrez. Vous vibrerez. Peut-être même, vous pleurerez ensemble de tant de beauté et de profondeur d’âme. Vous perdrez, sans aucun doute, l’envie de le forcer à prendre l’un des virages auxquels vous aspiriez. Vous pourrez créer un chemin qui vous conviendra à tous les deux sans rien imposer ni à l’un, ni à l’autre.

Ré-apprenez-vous en couple pour du gagnant-gagnant

Vous être tombé(e) amoureux(se) de quelqu’un dont vous connaissiez si peu, en réalité. Il est naturel que votre démarche respective consiste à visiter l’univers de l’autre, pour ne pas dire, ses multivers

J’ai tellement aimé l’expérience que nous avons vécu avec ma femme. N’ayant pas grandi dans le même village ou la même ville, nous avons organisé une visite de notre enfance à tour de rôle. Je l’ai emmené voir la résidence dans laquelle nous habitions lors de ma naissance. Ensuite, nous sommes allée à Ternay, le village de mon enfance. Elle a vu mon école primaire, mon collège, mon lycée. Je l’ai conduite chez mon meilleur copain du collège, Régis. Elle pouvait me poser toutes les questions qui lui passaient par la tête et je répondais à tout.

Puis, nous avons inversé les rôles pour faire un voyage dans son enfance, au coeur de l’Auvergne. De l’école maternelle au collège en passant par l’école primaire où nous avons eu la belle surprise de rencontrer un agent de la commune qui nous a conduit dans la classe dont ma femme se souvenait. Elle revoyait ses copines et sa maîtresse. Les portes manteaux, les sons et les odeurs. Elle s’ouvrait à moi comme une invitation au voyage en ces lieux mais surtout, en elle. Ces deux voyages ont été si riches, parsemés d’anecdotes drôles et belles. 

Dans cet exemple, il a s’agit d’un voyage géographique mais nul n’est besoin de le faire nécessairement.

Je vous invite à bien plus qu’une simple invitation au voyage. Il s’agit d’une véritable exploration de laquelle le couple sort gagnant. Jouez à ce jeu du plongeon à tour de rôle. Je vous y encourage à chaque fois vous sentirez qu’un sujet mérite de s’y arrêter. Et souvenez-vous ! Vivez-le toujours à distance d’une décharge émotionnelle. Uniquement quand la mer est calme et le ciel bien dégagé. 

Bon voyage

Crédit photo : Pixabay – StarFlames

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.