Est-il normal de faire des efforts dans son couple ? 1/3

Les efforts en couple seraient révélateurs de la volonté d’aimer son conjoint

J’affirme et réaffirme qu’Il n’est pas de couple et d’amour sans efforts. C’est là ma position. Vous n’êtes pas obligé de la partager. Certains estiment que l’effort et l’amour sont antinomique. Je reste persuadé du contraire. Quand vous faites l’amour, si vous le faites comme bon vous semble percevant que votre naturel ne convient pas à votre conjoint, que penserez-vous ? « Ah, il n’a qu’à m’accepter comme je suis ». Ou. bien, « Quand même, je fais de me mon mieux alors si ça ne lui plait pas, qu’il aille voir ailleurs ? » 

Prendre cette direction vous inscrit dans une fragilité conjugale assurée. Vous savez, au fond de vous, que vous devez et devrez faire des efforts pour que le couple s’épanouisse. La question n’est pas de chercher à s’oublier pour coller à tout ce que votre conjoint vous demande. Vous savez bien que ce n’est pas le sujet. Un effort est juste une action que vous accepter ou choisissez de faire alors que votre naturel ne vous pousserait pas dans cette direction. 

Regardez votre couple et mesurez les efforts qu’à fait votre conjoint depuis que vous vous aimez. J’aurais pu commencer par vous amener à regarder les vôtres, je sais bien, mais j’ai choisi de le faire dans cet ordre là. Na ! C’est mon côté pénible qui ressort. Non, je l’ai fait parce le fait de regarder les actions non naturelles de votre conjoint peut vous encourager à choisir d’en faire vous aussi. Par contre, ne tombez pas dans le piège du « j’ai fait tel et tel effort pour toi alors que toi… ». S’il vous plaît, je compte sur vous pour éviter de succomber à cette tentation, même pendant vos disputes de couple

Il n'est pas de couple et d'amour sans efforts

Les avantages des efforts en couple

Si j’encourage à faire des efforts, c’est bien qu’ils peuvent procurer des avantages. Je ne reviendrai pas sur l’importance des efforts dans le couple. Je vous laisserai lire l’article du blog La vie des reines.com qui s’intitule « Les amoureux n’arrêtent jamais de faire des efforts dans leur relation ». Par contre, je m’arrêterai sur les avantages des efforts.  

Ils sont nombreux, en réalité. Il serait donc impossible d’en redresser une liste complète. C’est à peu près aussi complexe que de vouloir dresser la liste des avantages de faire l’effort de choisir une alimentation variée. L’idée inclus forcément des moments de désagrément. Ces mauvaises surprises parsemées de choix regrettables pourront faire partie de votre book du couple vivant ! Comme je le dis régulièrement : riez-en. L’amour en couple est loin de devoir être un parcours sans faute. Puisqu’il s’agit d’amour, et donc de vie, le sans faute n’existe pas. Et, bien que les avantages soient nombreux, je les mettrais tous dans une seul grand mot, comme s’il s’agissait d’un pack qui, une fois ouvert, permet d’accéder à une multitude d’aspects, de choses à vivre. Le mot-pack serait donc : s’adapter. C’est un peu un maître mot. 

C’est justement le contraire de l’adaptation qui crée une forme de rigidité conjugale, imposant à l’autre de nous accepter comme on est en coupant tout espoir d’ouverture à la vie. S’adapter demande de vivre, de tenir compte de l’autre, d’entendre ce qu’il est, ce qu’il dit, ce qui le fait rêver comme ce qui le touche. Dans une émission assez récente que j’ai intitulé « Les 10 questions sur votre conjoint auxquelles vous devriez savoir répondre sans hésitation », j’évoquais des aspects de l’ouverture nécessaire pour apprendre l’autre. L’effort par d’essence serait donc de se mettre à l’écoute de l’autre pour s’adapter à lui. Le couple y verra forcément des avantages.  

Voici une liste très succincte de quelques avantages de faire des efforts en couple. La liste est loin d’être exhaustive, évidemment. Prenez donc le temps de la compléter en listant les avantages que vous voyez et que je n’ai pas mentionnés. 

  • Décupler les ressources et potentiels de chacune des conjoints
  • Pousser chaque conjoint à sortir de sa zone de confort
  • Déposer ses croyances sur la table pour en discuter en intégrant l’évolution naturelle de ces croyances au fil des années
  • Découvrir que tous les problèmes n’ont pas de solutions
  • Apprendre à créer de nouveaux chemin pour vivre le couple
  • Limiter la tentation naturelle de vivre centré sur ses seuls intérêts
  • Quitter le chemin de la facilité, de ce que l’on sait déjà faire et que l’on fait bien
  • Comprendre que l’équilibre est une perpétuelle recherche 
  • Apprendre à prendre de la hauteur, à lâcher-prise
  • Accepter quelqu’un comme il est avec ses limites
  • Faire preuve de persévérance 
  • Accepter de gaspiller / dépenser du temps ou de l’énergie pour quelque chose qui a plus de sens pour l’autre que pour vous

Il serait logique que je vous dresse une liste des inconvénients à faire des efforts, tout de même. Alors, la voici : 

  • Tenter de manipuler en monnayant ses propres efforts, ce qui est une forme de chantage

Là encore, la liste n’est pas exhaustive. Mais vous verrez qu’elle est tout de même plus maigre que celle des avantages. Serait-ce une manière de montrer que l’effort fais partie de la vie ? 

Les efforts que vous aurez à faire en couple

Je sais que vous voudriez que je vous donne des exemples d’efforts à faire en couple. Pourtant, je reste encore hésitant. Ma crainte est que vous preniez ces exemples pour téter de les appliquer à votre couple, voire, de les demander à votre conjoint. Or, dans ce cas, je ne pense que ce soit bien utile. Si vous cherchez un peu sur internet, vous en trouverez. Vous pourrez sans doute en trouver dans des livres, aussi. Mais le risque de tenter d’importer ce qui est effort pour un conjoint qui n’est ni vous ni le vôtre, risque de faire grincer votre couple. 

Vraiment, le plus fécond est de vous immerger dans votre propre conjugalité. C’est là que vous identifierez ce qui vous concerne. Mettez-vous à l’écoute de votre conjoint, de ce qu’il vous a dit 

ces derniers temps ou ces dernières années. A partir de là, vous pourrez percevoir les efforts à fournir. 

Toutefois, je ne souhaite pas que vous entriez dans une liste d’efforts qui ressemblerait à une liste de tâches. C’est exactement ce que je vois sur les forums qui abordent ce sujet. Faire des effort pour être plus ceci ou moins cela équivaudrait à vous demander de cocher des cases. C’est insignifiant, infantilisant et loin d’être motivant. 

Par contre, si vous prenez de la hauteur, vous pourrez travailler autrement. Je préfère que vous regardiez les efforts à fournir par domaines. Bien entendu, rappelez-vous le projet de votre couple. Vous n’êtes pas un robot domestique ou conjugal. Remettre vos motivations au goût du jour peut relancer une vraie motivation. Du coup, vous avancerez avec la notion de sens. Quand on sait pourquoi on va quelque part, on un va bien plus facilement, non ? Autant que vous en aurez besoin, souvenez vous donc de la raison pour laquelle vous accepter de faire des efforts en couple. 

Faire des efforts dans son couple

Travailler sur vos efforts par domaines

Une fois la notion de sens ravivée, travaillez donc par domaines, comme je le disais à l’instant. Le naturel fait que vous êtes plus sensible certaines choses et moins à d’autres, comme tout le monde. Par conséquent, il y a de grand « risques » que vous ayez besoin de concentrer vos efforts sur les domaines qui vous sont le moins naturel. N’attaquez pas tous les domaines en même temps. Vous risqueriez de vous épuiser après avoir amorcé une période de découragement. Choisissez un domaine et appliquez-vous à fond en mettant en place les moyens qui vous permettront d’évaluer l’impact de vos efforts. 

Si, par exemple, votre conjoint pense que vous cuisinez mal. Quel pourrait être le domaine ? Qu’est-ce que votre conjoint trouve que vous faites mal, au-delà de la cuisine ? Le ménage ? Le rangement ? La vaisselle ? autre chose ? La cuisine n’est sans doute pas un élément isolé. En prenant de la hauteur, vous parviendrez à le corréler à d’autres aspects de votre vie qui ne fait pas partie de vos domaines naturel de compétences. 

Une fois que vous aurez identifié le domaine, mettez-vous au travail

Si je ne prends que le sujet (et pas le domaine, qui est plus ample que celui de la seule cuisine), donc, si je prends le sujet de la cuisine, que faire, alors ? Devenir un excellent cuisinier ? Pas forcément ! Je dirais « oui » si vous avez envie de vous améliorer sur ce sujet. Mais vous pouvez travailler de telle sorte que des voies de satisfactions soient trouvées sans que vous ayez à apprendre à mieux cuisiner. Et d’ailleurs, avant d’envisager un changement, vous aurez bien pris soin de vous mettre à l’écoute de votre pour comprendre ce qu’il veut dire quand il dit que vous cuisinez mal. C’est le sujet de l’émission « Ne changez surtout pas pour faire plaisir à votre conjoint ». Si vous avez besoin de la réécoutez, faites-le parce que c’est un sujet important.  

Votre effort consistera à créer des voies de satisfaction

Souvenez-vous que l’objectif est de montrer à votre conjoint que vous l’aimez. Ni de devenir celui ou celle qui répond à toutes ses demandes et envies, ni d’obtenir ce que vous voulez en répondant à ce qu’il veut, bien entendu. Quand il vous dit que vous cuisinez mal, il ne veut pas forcément dire qu’il attend de vous que vous deveniez un chef en cuisine. Tout cela se jouera dans l’écoute que vous mettrez en œuvre pour bien comprendre ce que veux dire votre conjoint. 

Puisqu’il est question de domaine, votre effort se portera sur plusieurs aspects de ce même domaine. A supposer que vous soyez un conjoint qualifié de peu attentif aux changements de coupes de cheveux de votre conjoint, il y a de fortes chances (ou risques) que vous ne soyez capable de ne pas voir le nouveau sac à main qu’elle s’est achetée et de rentrer le soir sans voir que la vaisselle est toute neuve ou que la pagaille règne dans le salon. Si vos efforts se focalisent uniquement sur la coiffure de votre conjoint, dans le but d’éviter les remarques à venir, vous aurez tout faux. L’attente de votre est de l’attention. Vous verrez ensemble, à deux, les sujets que recouvre le domaine de l’attention. Mais surtout, restez sensible à cette différence entre les sujets et les domaines. 

Je m’arrêterai davantage sur ce sujet des domaines lors de notre prochaine émission.  

Image par Mabel Amber de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.