Un pas décisif qui peut rapprocher un couple

Dans cet article, j’explique sans ambiguïté pourquoi soutenir son conjoint si l’on n’est pas d’accord avec lui. Et pour que tout soit bien clair, je prends le temps de m’arrêter sur le sens de « soutenir ».

Le verbe « soutenir» et sa force

Soutenir veut dire, avant tout, servir de support, être une force morale pour quelqu’un. Il s’agit donc d’un sens profond de la signification du Couple. Peut-on être un couple sans soutenir son conjoint ? D’ailleurs, c’est inhérent à la notion d’équipe. En écoutant le podcast, vous verrez les explications que j’apporte pour étayer cette première dimension du verbe soutenir.

Il paraît légitime d’interroger sur ce que l’on soutient. Est-ce le projet ou est-ce le conjoint le simple fait de clarifier, cette démarche favorise considérablement la faculté de soutenir quelqu’un même quand son projet ne nous convient pa, ne correspond pas à nos valeurs ou une autre manière de voir la vie.

a romantic couple on the beach
Photo by Mikhail Nilov on Pexels.com

Quand le terrain est miné

Bien entendu, quand on est d’accord pour soutenir son conjoint, il peut s’avérer nécessaire de clarifier sa motivation. Pourquoi le soutenir ? Jusqu’à quel point ? Le soutenir du plus profond de soi-même, ou du bout des lèvres ? Est-il pertinent de le soutenir pour chercher à lui faire plaisir ? Jusqu’où poser le compromis ? Et puis si mon conjoint me soutient, devrais-je le soutenir à mon tour ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 10 questions sur votre conjoint auxquelles vous devez savoir répondre sans hésitation

Parmi les quelques pièges que je viens de mentionner, je m’arrête sur les huit, que je vois nécessaires à prendre en considération quand on entend la démarche de soutien conjugal.

Et si je prends le temps de m’arrêter sur chacun deux, on les développe pendant la version audio de cet article, je le fais parce que je veux bien que vous souteniez votre conjoint, certes, mais je ne veux pas que vous tombiez dans un de ces pièges qui pourraient générer des problèmes à venir.

Que faire quand ça coince vraiment ?

Enfin, je m’arrête sur les éventuelles difficultés que vous pourriez avoir à soutenir votre conjoint quand vous n’êtes pas d’accord avec lui. Peut-être est-ce trop difficile pour vous, pensez-vous. Il est également possible qu’un grand fossé se soit creuér entre votre conjoint et vous-même, au point que ça vous devient difficile d’envisager de le soutenir.

couple talking and having breakfast
Photo by Jack Sparrow on Pexels.com

En fond, dans une partie de mon propos, sur les interventions de Valérie, et de Sylvette, qui ont toutes deux jouer le jeu d’apporter leur pierre en amont pour l’élaboration de cet article, je prends le temps de décortiquer, ce qui peut coincer et les raisons pour lesquelles ça peut coincer. Je vous donne alors des outils pour que vous parveniez à le soutenir tout en sachant pourquoi et comment le faire.

Je vous souhaite une bonne écoute pour profiter de l’entièreté de ce podcast qui dure près de 40 minutes. Prenez le temps de l’écouter par tranche ou de l’écouter plusieurs fois si nécessaire, sachant que je reste à votre écoute pour vos questions et vos remarques dans les commentaires.

Je vous rappelle que vous pouvez le faire de manière anonyme en utilisant un pseudo.

Pour écouter le podcast (en version audio et intégrale), utilisez votre application podcast favorite ou cliquez sur le symbole de lecture situé en haut de cette page.

Au plaisir,

Pascal Quionquion

2 commentaires

  1. Comment faire lorsqu’on aime et que l’on essaie de donner à l’autre ce dont il a besoin alors que lui même n’est pas réceptif ou trouve que cela n’est pas suffisant.

    J’évoque ce cas car j’ai soutenu mon mari sur beaucoup de ses projets tout en me sentant rabaisser.

    Aujourd’hui je n’accepte plus de subir ses réactions car elles me détruisent.

    1. Author

      Marion,
      A la lecture de votre message, je me demande si vous avez écouté le podcast. Car l’idée n’est de soutenir son conjoint sur ses projets. Pas du tout !
      Si une nouvelle écoute s’avère nécessaire,
      profitez-en, je vous en prie.
      Restant à votre écoute

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.