Les principes de l’échec conjugal en 10 points 

Il est assez étrange de voir que certains couples se sabotent eux-mêmes. Je ne parle pas de ces couples qui ne s’aiment pas, pas du tout. Il s’agit de couples qui ont envie de vivre ensemble et qui, par ignorance, mettent de l’huile sur le feu de leur relation déjà fragile. Les exemples sont tellement nombreux que je vous en confie quelques-uns pour que vous puissiez, non seulement en tirer leçon mais aussi en sourire. Eh oui, je crois qu’apprendre à rire de soi est un moyen de prendre conscience de certaines choses. Il n’est pas question de s’en moquer mais de le tourner en dérision. C’est une forme de prise de hauteur.

Je déroulerai ces 10 commandements pour plomber votre couple sans hiérarchie d’intensité ou de gravité. Ils seront livrés pêle-mêle. C’est parti ! 

1. Les ressentis de ton conjoint tu évalueras  

Cela peut paraître anodin, je le sais bien. Mais c’est tellement fréquent qu’il est rare qu’un couple y prenne suffisamment garde. Toutefois, c’est une manière de minimiser ce que ressent votre conjoint. 

Exemple : 

  1. « Attends, tu ne vas pas en faire un plat, ce n’est pas si grave que ça ! »
  2. « Tu dis ça mais untel a fait la même chose et ça n’a pas eu cet effet ! »

Cette manière de faire a pour objet de dire à l’autre que sa lecture de la situation est fausse. Il n’a pas bien lu, il n’a pas compris. Il aurait dû comprendre ou interpréter les choses autrement. Donc, il est à côté de la plaque. 

Finalement, c’est tellement loin de ce à quoi ressemble une déclaration d’amour s ous évaluer le ressenti de votre conjoint est une belle entrée en matière pour plomber votre couple. 

2. Une comptabilité tu tiendras

Il arrive que votre couple passe par des turbulences. Et dans certains de ces moments-là, surtout, ne dites rien, encaissez. Quand votre conjoint vous dit quelque chose qui vous secoue un peu ne dites rien. Donnez l’impression de ne pas être affecté et gardez le pour vous. Les expériences diverses font que des tensions, des désaccords s’ajouteront et vous, solide comme un roc, vous tiendrez le coup sans rien dire. C’est alors qu’au moment d’un conflit loin d’être grave, que là, vous déciderez de sortir la facture. Cela peut ressembler à : 

1) «Je me souviens bien quand tu as dit ça » (et veillez à être très précis dans votre manière de relater les faits)

2) « Avec tout ce que j’ai fait pour toi, tu… » (et ajouter le sujet de votre reproche)

3) « Je ne te dis rien pour ça alors que toi» (hum, cet exemple est idéal pour rabaisser l’autre)

Si vous avez un cahier comptable, un logiciel, jetez tout et embauchez un expert-comptable. Il notera tout ce qui vous a pesé sans rien oublier. Embauchez-le tout de suite. N’attendez plus ! 

Ensuite, quand vous vous disputerez, disputez-vous au passé, quel que soit le sujet. Si vous vous disputez au présent, vous vous interdirez de revenir sur des faits blessants soigneusement collectés dans votre comptabilité. Si vous avez gardé pour vous ce qui vous embêtait, c’est génial, ce sera le moment de tout ramener pour noyer le sujet présent de la discussion et mourrir l’ambiance et, votre couple, par la même occasion. Souvenez-vous ! Les conflits ont horreur du passé. 

Soyez fort pour ne pas vous faire avoir en abordant les conflits passés en dehors des moments  de conflits, quand tout va bien, avec un bon café, un resto ou pendant un rendez-vous amoureux. Pour plomber votre couple, mieux vaut jeter de l’essence quand il y a le feu. Vous verrez, c’est spectaculairement efficace pour casser une relation ! 

3. L’illusion, tu pratiqueras

C’est la bonne nouvelle cachée dans la poupée russe de la mauvaise nouvelle. 

Vous avez remarqué que plusieurs de vos disputes tournent autour des mêmes sujets. Et votre conjoint caresse l’espoir de faire changer les choses, un jour. Génial ! Il se plante lamentablement et créera tout seul une porte de sortie du couple en nourrissant cette idée. Si vous ne voulez pas changer, vous, c’est mort. C’est votre clé secrète du blocus conjugal. 

Voilà pourquoi je laisse les nouveaux couples s’imprégner de l’idée qu’il est possible de changer son conjoint. En les maintenant dans cette illusion, ils vivent dans le découragement progressif et certain. Un avenir qui les conduit vers une dépression ou un divorce. 

Voici deux signes d’usure : 

  1. « Ça fait 4 ans que je te demande de ne pas faire ça et tu le fais encore. Je ne comprends pas ! » 
  2. « Pourquoi tu dis toujours ça. Arrête, à la fin ! »

Nourrir les attentes de changement est une manière de dire « je ne t’aime pas comme tu es ». 

4. Des paroles blessantes tu prononceras

  1. « Tu es vraiment nul(le) quand tu dis ça »
  2. « Tu es un/une vrai(e) salop(e), je m’attendais à autre chose de ta part »

Quand les mots dépassent vos pensées, c’est très très impactant. Il est possible que certaines situations soient vraiment difficiles à vivre. Vous vous sentez hors de vous, avec cette impression de perte de contrôle. Si c’est le cas, sachez que c’est un super moyen de planter des mauvaises herbes dans votre couple. Prendre conscience de cela est une belle étape, un bon début. 

Pourquoi les paroles blessantes sont si dévastatrices ? Parce qu’elles touchent à l’intégrité morale de l’autre. Elles viennent donc percuter son identité, sa manière d’être et ses valeurs. 

C’est comme si vous disiez à votre conjoint qu’une partie de lui ne peut pas être aimée. Même s’il ne s’agit que d’une partie, il ne se sentira pas aimé comme il est. Il se sentira donc légitimement rejetée. Et à vrai dire, il aura raison, puisqu’en prononçant des paroles blessantes, vous avez voulu lui dire qu’une partie de lui ne vous conviennait pas.

5. Ses besoins tu ignoreras

  1. « Tu n’aimes pas les crevettes ? Ah ! « 
  2. « S’il te plait, pourquoi tu n’as pas envie ? Tu verras, ce sera fun. Viens…»

Négliger les besoins ou désirs de votre conjoint est un acte égoïste. Or, l’égoïsme a du bon. Il n’est pas le meilleur allié quand il s’agit de chercher à proposer quelque chose à quelqu’un que l’on aime. Mais il est une aide capable si vous voulez creuser un fossé relationnel. Ce peut être un bon moyen de produire un sentiment de rejet chez votre conjoint. 

L’amour n’impose pas, en principe. Il propose et l’autre dispose. C’est parfois pénible, surtout quand l’envie est grande, mais c’est comme ça ! Quelqu’un me demandait dernièrement si, forcer son conjoint à faire l’amour n’était pas un acte normal. Pour lui répondre, j’ai fait appel au Code pénal qui  classe les actes sexuels imposés, même à son conjoint, parmi les actes répressibles. En un mot, cela s’appelle du viol. 

Sans aller jusqu’à enfreindre la loi édictée dans le Code pénal, évidement, vous pouvez plomber votre couple en ignorant tout simplement les besoins de votre conjoint. C’est très simple, vous savez. Généralement cela se fait sans aucun effort.

6. Les valeurs de ton conjoint tu briseras

Une personnalité est basée sur un certain nombre de valeurs. Il n’y en a pas beaucoup, ce n’est pas nécessaire. Ce qui compte, c’est leur importance. Il est facile d’imaginer que chaque valeur constitue une colonne sur laquelle l’édifice d’une personne repose. Si une de ces valeurs est frappée, la personne peut tenir, malgré tout. Par contre, plus l’auteur de « l’attaque » est un proche, plus le coup sera déstabilisant, voire, destructeur. Il est donc possible de renverser votre couple en visant une seule des valeurs de votre conjoint. Notez bien que, ce qui est cassé, brise la relation conjugale sans réparation possible. Généralement, le couple ne se relève pas, sauf s’il fait un gros travail sur lui même. 

Regardez ces exemples : 

  1. « Tu dis que tu es vraie mais quand je te regarde, c’est un menteur que je vois. » 
  2. « Tu m’as dit que tu étais une personne de confiance et je suis plus que déçu(e). Là, on touche au summum. Je ne suis pas prêt à te refaire confiance !Jamais »

Avec des paroles de ce genre, vous serez certains de faire mouche. A tous les coups ! Et, je sais que mes exemples sont doux au regard de ce que j’ai lu sur certains forums sur le couple. 

7. Des « tue-l’amour » tu abuseras 

Voici tout de suite deux exemples : 

  1. Si vous savez que votre conjoint a horreur de l’odeur de la transpiration, venez au lit sans vous laver !
  2. Si vous savez qu’il a des complexes sur son sexe, faites-lui une remarque dès qu’il s’approche avec l’envie de faire l’amour ! 

Ce genre d’attitude permet de creuser un fossé instantané et spectaculaire. En une seconde, vous pouvez faire des dégâts énormes. C’est dingue de voir que les gens prêtent autant de valeur aux mots finalement ! Respecter ce commandement fera de vous un conjoint qu’on laissera en paix, tranquille, dans son coin. Cela déclenchera sans doute des foudres dans d’autres domaines mais là, ce sera à vous de gérer…

Souvenez-vous qu’on ne fait pas l’amour qu’en rapprochant des corps. Du matin au soir, en fonction de votre manière de vous exprimer, de vous regarder, de vous toucher, vous semez des grains de désir et de plaisir. Conscient de cela, utiliser des tue-l’amour dès le petit dej. peut-être fatal. 

8. La rancoeur tu nourriras

Pour ce 8è commandement, je me demande si des exemples sont utiles ! La force de la rancoeur peut trouver sa source dans le respect du deuxième commandement « tenir une comptabilité conjugale ». 

Vivre la rancoeur consiste à déclarer la relation ou la personne comme étant périmée. Vous percevez la force de mot ? Si en plus, vous la nourrissez, vous signifiez une volonté d’enterrer votre relation. Sa dégradation progressive produira des odeurs de non-amour tellement nauséabondes qu’elles signeront le glas de votre union. 

Appliquer ce commandement implique de prévoir un budget de séparation dans les meilleurs délais. 

9. Les conflits tu fuiras

Quels conflits ? 

  1. Vous n’en verrez pas
  2. Si vous êtes contraint de les voir, vous ne verrez pas l’utilité d’en parler
  3. S’il y a insistance, vous n’aurez pas envie d’en parler

Ces deux axes forts sont deux alliés indissociables pour vivre ce commandement. Vous veillerez bien à marteler votre esprit de ces deux convictions jusqu’à ce qu’elles fassent partie de vous. A la moindre faille, vous risquez de retomber dans des discussions dans lesquelles vous tenterez de comprendre votre conjoint. Souvenez-vous que ces brèches sont des menaces. Vous ouvrir à ces échanges risque de vous conduire vers la résolution de certains conflits et, de fait, accroître votre bonheur conjugal. 

Pour éviter cela, mieux vaut clore tout échange, refuser tout compromis et, surtout, refuser d’avoir eu tord, quoi qu’il arrive.  

10. A ne pas changer, tu t’appliqueras

Évidemment, puisque l’on ne cherche pas à changer son conjoint, il est hors de question de changer sur demande du vôtre. Ce raisonnement est logique. Seulement, il y a une différence entre changer parce qu’on vous le demande et changer parce vous vous rendez compte vous-même que quelque chose ne va pas. 

Si un jour, votre conjoint constate que vous avez changé, il vous suffira de vous référer au 2e commandement pour lui faire comprendre à quel point cela vous a coûté. 

Voici ce qui marche à tous les coups, pour plomber votre couple : installez-vous dans un refus systématique coiffé d’un « Je suis comme ça ! ». Et, pour aggraver les choses, vous pourriez même rajouter « Si tu m’aimais, tu m’accepterais comme je suis ». Une façon bien cruelle de faire comprendre à votre conjoint que son amour n’est pas encore à la hauteur requise pour vous accepter. 

Mise en garde

Toute déviance à un ou plusieurs de ces commandements constituera une menace au malheur du couple. Le respect strict de ces 10 commandements pour plomber votre couple vous garantira une vie conjugale difficile, voire invivable. Ouvrir la porte à une démarche inverse menacerait de promouvoir le bonheur sous une forme ou une autre. 

Imaginez que vous acceptiez de changer, par exemple, ou que vous refusez de toucher à une des valeurs piliers de votre conjoint. Ce dernier pourrait nourrir l’idée que vous êtes un couple épanoui. Ainsi, l’amour l’emportant généralement sur la haine et l’indifférence, vous pourriez vous retrouver affaibli, retombant dans les travers et les méandres de la tendresse et du bonheur. 

Cela dit, c’est à vous de voir. Si vous tenez à plomber votre couple à coup sûr, ces commandements vous y aideront. Parole d’honneur ! 

Crédit photo : Pixabay – useche70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.