Conversations essentielles pour réussir votre couple

Les huit rendez-vous amoureux proposés dans ce livre est successif à celui qui a consisté à écouter près de mille couples pour entendre et comprendre leurs vécus. 

Grâce à la création d’un Love Lab, John et Julie Gottman ont pu filmer et enregistrer des centaines de conversations pendant près de dix ans. Aidés par Doug et Rachel Abrams, entre autre, ils ont pu élaborer une approche scientifique de la communication conjugale qui les à convaincus d’écrire ce livre sur les 8 rendez-vous amoureux.

Les outils d’analyse mathématique ont mis en évidence qu’il était possible de prédire la séparation potentielle d’un couple ou la continuité vers un bonheur conjugal avec une précision de 91% d’exactitude.  

De fait, la conclusion qui est ressortie est que l’axe « visible » évident permettant de mesurer l’épanouissement ou la déroute d’un couple est leurs conversations


Les conversations les plus importantes

Ce que disent ces couples, leur manière de l’aborder, leur écoute et leur application à l’écoute détermine l’aptitude à répondre à une situation conjugale avec plus ou moins d’à propos. L’état d’esprit de la relation joue un rôle capital. 

Centrant leur attention sur les conversations du couple, et forts de leurs expériences respectives qui les à conduit à tenir à vivre des rendez-vous amoureux hebdomadaires, les couples Gottman et Abrams sont convaincus de l’importance de vivre des rendez-vous amoureux. Pour eux, ces huit rendez-vous amoureux sont à vivre à une cadence régulière (toutes les semaines) et sans changement (sauf urgence à l’hôpital).

Les couples qui ont le plus de chance d’avoir un mariage heureux montrent les qualités et caractéristiques suivantes quand il parle de relations amoureuses :

a) Tendresse, affection, admiration

Une réelle affection manifestée par des paroles ou des gestes. Ils saisissent les occasions offertes pour se remémorer de bons moments vécus ensemble

b) Unité et non individualité

L’emploi du pronom personnel sujet « nous », « nos », « notre », « on », est majoritairement utilisé au détriment de « je », « moi », « le miens », « la mienne ».

c) Une posture expansive et non défensive

Quand le couple parle des expériences vécues, il le fait avec une précision sur certains détails qui montrent un enrichissement, un profit d’expériences. Il partage ainsi des informations intimes plutôt que de rester impersonnel et sur la défensive 

d) Glorification des épreuves traversées

Les conjoints éprouvent de la fierté et non de la honte quand ils parlent de l’autre.

Ils se remémorent volontiers les moments difficiles par lesquels ils sont passés en ce souvenant à quel point ils ont travaillé pour en sortir vainqueurs. « Ils discutent ensemble de leurs valeurs et partages, dans un objectif de philosophie de vie »

Ils ont également mis en place des moments particuliers pour se rencontrer et se ressourcer ensemble, moment que John et Julie Gottman appellent « rites de connexion ».

A l’inverse, si le couple exprime une forme de désillusion dans sa vision du mariage, « il y a de grandes chances que le divorce arrive ». 

Il n’y a pas de différence fondamentale entre un couple heureux et un couple malheureux si ce n’est que le couple heureux sait rapidement reconnaître ses torts et cherche à retrouver une stabilité relationnelle

« En résumé, une grande part de succès ou d’échec de votre relation amoureuse tient aux conversations que vous partagez avec votre partenaire ». 

L’équilibre ou déséquilibre de la vie conjugale impacte directement la santé mentale, émotionnelle et physique des membres du couple. Les études de Rachel Charlton Abrams et de Doug Abrams valident cette thèse. 

Votre rendez-vous amoureux 

Les rendez-vous amoureux sont des moments incontournables que le couple devrait instaurer d’une manière hebdomadaire. Ils sont à considérer comme des priorités, ce qui implique de les planifier.

Le but du rendez-vous amoureux est d’être ensemble pour se parler, s’écouter et se connecter. Il ne correspond pas du tout à ce genre de rendez-vous pris pour aller en soirée avec des amis ou en boîte de nuit. « Pensez-y comme un moment sacré », c’est une occasion de « retomber amoureux ». Créer un espace dans lequel on ne parle pas travail. On parle de nous, de soi, de choses personnelles.

Voyez ces rendez-vous amoureux comme un engagement mutuel, pris avec votre conjoint. Vivez-le quoi qu’il arrive. Nul n’est besoin d’investir de l’argent. En pique-nique, autour d’un bon thé, sur un banc dans un parc ou en simple balade à pied, tout cela peut satisfaire à ces moments. À vous de créer l’espace prévu à cet effet.

La première partie du livre, « Les 8 rendez-vous amoureux » se termine avec une suite de recommandations ayant pour but d’optimiser vos rendez-vous amoureux. Les voici sous forme de titre :

  • Lire le chapitre du livre concerné par le rendez-vous avant le jour J
  • Parler beaucoup pendant le rendez-vous
  • Ce méfier de l’alcool et des stupéfiants pendant le rendez-vous
  • Garder le sens de l’humour 

Ensuite, quatre aptitudes indispensables sont proposées pour optimiser les 8 rendez-vous amoureux. Elles sont présentées sous forme d’exercice qui faciliteront la capacité à s’exprimer comme à être entendu.


Rendez-vous n°1 : Compte sur moi – Confiance et engagement.

La confiance est une base fondamentale pour un couple. Elle peut revêtir différentes nuances qui nécessitent d’être précisées par le couple. Quoi qu’il en soit, il est inévitable qu’en partageant des aspects intimes de son histoire avec quelqu’un d’autre implique la confiance. 

La confiance nécessite que, quoi qu’il arrive, vous teniez encore et encore à votre partenaire pour aborder, avec lui, les difficultés conjugales. 

« La confiance est l’oxygène dont votre relation a besoin pour respirer ». 

On peut s’exprimer de mille et une façons. C’est un besoin de l’être, un besoin quotidien à vivre jusque dans les moindres détails de la vie du couple. 

Voici dix des nombreuses raisons qui peuvent provoquer la rupture de la relation de confiance dans un couple :

  • Ne pas arriver à l’heure
  • Ne pas faire de son/sa partenaire une priorité
  • Ne pas être présent quand son/sa partenaire est souffrant(e)
  • Ne pas contribuer au bien-être de la famille (« moi » au lieu de « nous »)
  • Ne pas tenir ses promesses
  • Avoir des secrets
  • Mentir
  • Humilier ou rabaisser son/sa partenaire publiquement ou en privée
  • Commettre un acte d’infidélité émotionnel et physique
  • Être violent physiquement

Quand la confiance est rompue

Il existe huit moyens pour restaurer une confiance quand celle-ci a été abîmée :

  1. Convenir d’un lieu et d’un horaire spécifique pour en discuter
  2. Chaque membre du couple énumère les sentiments et les faits en relation avec l’expérience
  3. Écouter le fait, sans donner ses réactions à chaud ni faire de jugement 
  4. Chaque personne décrit son point de vue sur ce qui s’est passé sans accuser ni critiquer son/sa partenaire 
  5. Expliquer et analyser le ou les sentiments déclenchés par l’incident
  6. Chaque membre du couple juge à quel point il a contribué à cet incident et admet sa part de responsabilité
  7. Chacun s’excuse et accepte les excuses de l’autre
  8. Ensemble vous vous mettez d’accord sur une solution pour que ça n’arrive plus à l’avenir

Exercice numéro 1 de ce chapitre n°1 : A quel point chérissez-vous vraiment votre partenaire ?

Le sujet est abordé à travers 99 questions dont voici quelques exemples :

  • Tu as pris soin de moi quand j’étais malade : oui, non, dites-le lui
  • Tu m’attires vraiment beaucoup : oui, non, dites-le lui
  • Je suis confiant quant à notre capacité à traverser n’importe quelle crise ensemble : oui, non, dites-le lui
  • Tu as été fort à un moment où j’ai été faible : oui, non, dites-le lui
  • J’ai le sentiment que personne au monde ne peut te remplacer : oui, non, dites-le lui
  • Etc

Bien entendu, cet exercice sert de jauge pour mesurer la confiance que vous percevez dans votre couple. 

Le jour J

Vient ensuite le rendez-vous à proprement parlé. Chaque rendez-vous est structuré de la même manière. Il est composé des ingrédients suivants : 

  • Un sujet de conversation : la confiance
  • Un temps de préparation
  • Des suggestions de créativité pour faire de ce rendez-vous un moment spécial
  • Des consignes pour choisir le lieu
  • L’état d’esprit vivement souhaité pour un rendez-vous à succès
  • Une rubrique « résolution de problèmes » de manière à anticiper les risques de dérives. 
  • Les questions ouvertes du rendez-vous :

En voici un extrait : 

  • Qu’est-ce que ça veut dire pour toi la confiance ?
  • Que dois-je faire pour que tu me fasses pleinement confiance ?
  • etc

Ce premier rendez-vous se termine avec une invitation : affirmer un futur ensemble. 

Je vous laisserai la découvrir !


Rendez-vous n°2 : L’accord dans le désaccord – La gestion des conflits

« Un mariage ne se limite pas seulement à l’union de deux personnes, mais également à l’union de toutes vos différences, que ce soit vos habitudes, personnalités, croyances et bizarreries. »

L’utopie de l’absence de conflits

Avoir peur des conflits peut devenir une entrave conjugale. Sortir ensemble d’une période difficile est un renforcement conjugal. Il demande de l’accueillir dans un esprit d’équipe est non de rivalité. 

Il est aidant d’accueillir les conflits comme des opportunités de travailler à chercher à comprendre les différences (souvent inscrites dans le passé respectif).

Attendre que le conflit soit là pour savoir comment le résoudre est un peu tard.

Dans un conflit, le but n’est pas de « devenir identique mais de comprendre l’autre ».

Qui plus est, croire que tous nos problèmes sont solubles est une idée fausse. Il existe donc des impasses « que nous appelons problèmes permanents auxquels on ne trouvera jamais aucune résolution »

Les conflits seront bénéfiques, pour autant que vous y chercherez l’occasion d’apprendre à connaître votre partenaire.

Exercice : Nous avons tous nos problèmes

En quoi sommes-nous similaire et en quoi sommes-nous différents ? 

Y a-t’il des différences entre nous que nous ne puissions pas accepter ? (Travail à faire à partir d’une liste de questions pour identifier lesquelles). 

Voici qu’il est proposé un « pas à pas » pratique en 5 étapes pour réparer les dégâts consécutifs à une dispute ayant blessée votre partenaire. Chaque étape est nourrie de questions et d’exercices pour faire avancer le couple dans une relation réparatrice.

Étape 1 : Évoquer les ressentis

Étape 2 : Partager la perception de la situation à tour de rôle

Etape 3 : Identifier les déclencheurs

Étape 4 : Accepter votre part de responsabilité

Étape 5 : Envisager l’éventualité d’une perspective différente à l’avenir

Le jour J

À la fin de ce chapitre, vient le moment du deuxième rendez-vous : la gestion des conflits

(Je rappelle que les étapes du rendez-vous sont les mêmes à chaque fois)

Ce rendez-vous s’articulera autour de questions ouvertes à poser.

En voici un extrait : 

  • Lorsque tu étais enfant, comment se vivaient les conflits dans ta famille ?
  • Comment aimes-tu te réconcilier après une dispute ?
  • etc

Rendez-vous n°3: Les choses sérieuses commencent – Sexe et intimité

La sexualité du couple tient une place importante. 

Quant à la fréquence des rapports, elle concerne le couple, même si des études publient des chiffres. « La normalité c’est quand vous et votre partenaire y trouvez votre compte. »

Bien que faire l’amour régulièrement soit un des piliers du couple, avoir des idées fausses sur la fréquence des rapports est dommageable. « Le sexe ne doit pas servir la dernière chose à faire sur une longue liste de tâches de votre journée, que vous vous résignez à honorer quand vous êtes tous deux épuisés ».

Une étude a mis en exergue des comportements typiques de couples épanouis sur le plan sexuel. Ces couples-là…  :

  • Disent « Je t’aime » à leur partenaire tous les jours, et le pensent sincèrement
  • S’offrent mutuellement de petits cadeaux romantiques
  • Complimentent régulièrement leurs partenaires
  • Prennent des vacances romantiques
  • Se passent mutuellement la main dans le dos en se massant
  • S’embrassent passionnément sans raison particulière
  • Témoignent de leur affection en public
  • S’enlacent, se font des câlins tous les jours
  • Se retrouvent une fois par semaine pour un rendez-vous romantique
  • Font de la vie sexuelle des priorités
  • Sont ouverts à une grande variété d’activités sexuelles
  • Sont attentifs aux demandes de leur partenaire pour se connecter sur le plan émotionnel

Le sexe après la parentalité

Les jeunes parents ont tendance à être plus distants sur le plan sexuel. Pourtant, quoi de mieux pour des enfants que d’avoir un modèle de couple parental dans lequel l’amour est palpable ? 

Le but du troisième rendez-vous est de parler de sexe. Il s’agit là d’une « stratégie gagnant-gagnant ». Dire « oui » et accepter le « non » tout en maintenant « la passion » en vie.  

De multiples aides sont données dans le but de maintenir la passion. Une des aides phares est de vous embrasser passionnément sans raison. 

Le jour J

Le rendez-vous en lui-même, est calqué sur le même canevas que les précédents.

L’échange se fera autour de questions ouvertes.

En voici un extrait : 

  • Repense à toutes les fois où nous avons fait l’amour. Lequel de ces ébats sont tes préférés ? Pour quelles raisons ? 
  • Comment puis-je amplifier notre passion ? 
  • Quel est ton moment préféré de la journée pour faire l’amour, et pourquoi ?
  • etc

Rendez-vous n°4 :
Le coût de l’amour – Travail et argent

« Pour la plupart des couples, les disputes concernant l’argent ont tendance à se séparer en trois catégories distinctes. Différence de point de vue sur :

  • L’inégalité financière
  • Ce que l’on qualifie de bien-être financier
  • La nature des disputes portant sur l’argent

De ces trois catégories, la nature des disputes était le meilleur indicateur de séparation potentiel d’un couple. Cela signifie que les conflits portant sur les finances ne doivent pas se résumer à un problème où « ça passe ou ça casse ». Ce qui importe le plus, c’est la façon dont les couples parlent de leurs désaccords pécuniaires »

Travailler dur pour gagner de l’argent

Pour vivre épanoui, le couple aura besoin de mettre le travail à sa juste place. Pour certains, il est le troisième membre du couple. Pourtant, bien que sa place ait son importance, il est judicieux de veiller à ce qu’il ne soit jamais en course avec un des membres du couple. Le partenaire doit garder sa place de premier à vos yeux. 

De tout cela découle… 

La gestion du temps

L’objet, ici, est de veiller à ce que le travail, et particulièrement le temps passé au travail, ne vous déconnecte pas l’un de l’autre. L’un des deux partenaires pense souvent travailler trop alors que l’autre pense de l’autre qu’il travaille trop. Si c’est le cas, des questions se posent à vous : 

  • Que représente le travail pour vous ? 
  • Quel plaisir, quelle satisfaction retirez-vous de votre travail ? 
  • Dans votre vie, quel besoin votre travail assouvit-il ?
  • A quoi occuperiez-vous vos journées si l’argent n’était pas un problème et que n’étiez pas dans l’obligation de travailler ? 

Si vous êtes, à l’inverse, celui ou celle qui souffre de n’avoir pas votre partenaire avec vous, les questions suivantes se posent à vous : 

  • Que représente pour vous l’absence de votre partenaire ? 
  • Qu’est-ce qui vous manque le plus chez votre partenaire quand il/elle est absent(e) pendant si longtemps ? 
  • Quelles sont vos attentes en terme de connexion émotionnelle, physique, intellectuelle ou spirituelle avec votre partenaire ?

Ces questions peuvent aider en cas de perception de déséquilibre en relation avec le travail. 

Évidemment, toutes ces questions financières sont en relation avec ce que vous avez vécu et vu vivre par vos parents et proches. 

« Il est intéressant de noter que celui qui dépense de l’argent estime le faire pour le bien du foyer alors que celui qui économise pense le faire pour la même raison. » 

Le rendez-vous amoureux sera précédé de deux questionnaires sur la gestion de vos finances. Il sera l’occasion d’approfondir ce sujet sous forme préliminaire. Le rendez-vous, à proprement parlé, n’en sera que plus riche. 

Le jour J

Le rendez-vous en lui-même suivra le modèle habituel. 

Les questions ouvertes vous amèneront à échanger sur les questionnaires effectués respectivement. 

D’autres questions s’y ajouteront telles que : 

  • Quelle est ta plus grande peur à propos de l’argent ? 
  • Quels sont tes espoirs et tes rêves à propos de l’argent ? 
  • etc

Rendez-vous n°5
De la place pour grandir – Famille

L’idée de fonder une famille est inégalement présente dans un couple. Les aspirations respectives trouvent leurs racines dans des réalités du passé de chacun. L’enfance et la manière dont vous avez vécu votre propre famille, incluant votre fratrie, impactera votre volonté de vous rapprocher ou de vous éloigner du « modèle » vécu. Cela inclut le nombre d’enfants, le choix des valeurs à transmettre, ce à quoi vous voulez qu’ils ressemblent sur le plan du caractère comme leur profession. 

Il est intéressant de connaître quelques chiffres sur le coût qu’implique une famille. 

« Pour un enfant né aux États-Unis en 2015, le coût, pour élever cet enfant jusqu’à l’âge de 17 ans, s’élèvera en moyenne à 233 610 dollars , soit environ 211 520 euros . Un calcul s’appliquant aux familles avec des revenus moyens annuels oscillant entre 60 000 et 100 000 dollars, soit entre environ 54 000 et 90 550 euros . Si les parents gagnent plus de 105 000 dollars  par an, soit environ 95 000 euros , alors le coup moyen alloué à l’éducation d’un enfant jusqu’à l’âge de 17 ans monte au chiffre incroyable de 407 820 dollars , soit environ 370 000 euros . » Cela pour un seul enfant ! 

Néanmoins, l’amour qu’expérimente un parent quand il tient son nouveau né dans les bras est d’une toute autre nature que celui qu’il a ressenti en tombant amoureux de son conjoint. C’est donc une force considérable qui entre en ligne de compte pour trouver l’énergie et les ressources pour désirer et élever un enfant. 

Reste, toutefois, à veiller à ce qu’un amour ne phagocyte pas l’autre ! C’est la porte ouverte à une catastrophe conjugale assurée. L’amour conjugal aura besoin d’être consciemment renforcé pour devenir une source qui alimente l’amour et le temps accordé aux enfants. 

Intégrer l’idée d’une inflexion de la satisfaction conjugale à l’arrivée de chaque enfant est salutaire, d’autant qu’elle est généralement perçue. Il n’en demeure pas moins que le couple peut travailler à son propre équilibre. La courbe d’inflexion s’inversera pour remonter au fil du départ des enfants devenus autonomes. Pourtant, il n’y a pas de fatalité puisqu’une étude a montré qu’un tiers des couples n’avait pas connu d’inflexion de satisfaction conjugale lors de leurs parentalités successives. 

L’implication des pères dans la parentalité est déterminante sur la courbe de satisfaction conjugale. Plus ils sont impliqués dans la grossesse, la naissance, le quotidien des enfants et leur éducation, et plus la satisfaction conjugale reste élevée. 

Le jour J

Le rendez-vous se prépare comme d’habitude, avec une lecture faite par chaque conjoint. Pour le moment « M », les questions ouvertes seront, entre autres : 

  • À quoi ressemble ta famille idéale ? 
  • Après avoir eu des enfants, de quelle façon tes parents semblaient, ou ne semblaient pas, entretenir la proximité, l’amour, l’idylle qui existait entre eux ? 
  • Comment envisages-tu de créer un esprit de famille ?
  • etc

Rendez-vous n°6 
Viens jouer avec moi – Fun et aventure 

Le jeu est un ingrédient nécessaire à la vie du couple. Or, « Pour la majorité des couples, le jeu est souvent ce qui, dans une relation, disparaît en premier et se retrouve en dernier sur la liste des choses à faire. »

Howard Markman, professeur de psychologie à l’université de Denver et co-directeur du Centre d’étude sur le mariage et la famille affirme : « Le rapport direct entre le plaisir et le bonheur conjugal est élevé et significatif. Plus vous vous investirez dans la recherche de plaisir de votre amitié et à être là pour votre partenaire, plus votre relation s’épanouira avec le temps. »

Ils ont d’ailleurs, mené une étude sur plus de 300 couples habitants à Denver, basée sur une échelle de fun et de l’amitié. La conclusion a été claire : « Les couples qui s’amusent, rient et font de la vie de tous les jours un jeu, sont plus heureux ».

En réalité, le fun et le jeu ne sont pas considérés comme accessoire à la vie du couple mais comme essentiel pour contribuer à donner aux couples l’énergie du plaisir à vivre ensemble. 

« Le jeu ne consiste pas uniquement à être avec l’autre, il s’agit surtout de se connecter »

Le rire est le meilleur remède

Le jeu est une attitude, il n’est pas un moment. Ancrer l’idée de jouer de beaucoup de choses est une clé du bonheur. D’ailleurs, les relations naissantes se construisent autour du jeu, de moments funs, de blagues et de surprises. Quand tout cela disparaît, parce que déconsidéré, la déception s’installe. La surprise de découvrir son partenaire comme un être morne devient écrasant. Le jeu qui déclenche les rires est une forme de « récompense cérébrale ». 

Le jeu devient force et ciment conjugal quand il est vécu sur un terrain dans lequel les deux partenaires retrouvent des repères, même s’ils sont appelé à sortir de leur zone de confort. L’objectif étant, donc, de se créer une nouvelle expérience commune qui aide à rester amoureux pendant de longues années. Expériences à renouveler et à diversifier. 

A quand remonte votre dernière fois à ressentir l’excitation ou la curiosité en compagnie de votre partenaire ? La réponse à cette question illustre votre besoin de repartir en quête d’expériences ludiques, d’explorations de vous, en tant que couple, pour re-créer une expérience commune. 

Retrouvez les sensations de la création d’un projet motivant et excitant en planifiant des activités qui vous iront comme un gant. 

Parmi les exercices proposés, John Gottman propose de : 

  • Prendre la voiture et partir, ce week-end, à la découverte d’un endroit que vous avez toujours voulu explorer
  • Apprendre à jouer à un nouveau jeu vidéo ensemble
  • Louer des giropodes
  • Choisir un nouveau restaurant dans lequel vous n’êtes jamais allé
  • Etc. 

Le jour J

Le rendez-vous en lui-même, est proposé en un lieu dans lequel vous n’êtes jamais allé. Normal ! Il sera vécu sur le même canevas que les précédents avec des questions comme : 

  • Qu’est-ce que le jeu et l’aventure veulent dire pour toi ? 
  • A quoi aimais-tu jouer quand tu étais enfant ? 
  • Raconte-moi une fois où tu es parti(e) à l’aventure.
  • etc.

Viens ensuite, le temps de l’engagement mutuel. 


Rendez-vous n°7
Quelque chose en quoi croire – Développement personnel et spirituel

La qualité de relation dans laquelle vous visez une direction commune renforce le couple. C’est encore plus fort que d’avoir la même religion. Cela est renforcé par une vie sexuelle active et régulière. Le couple à tout intérêt à créer des valeurs qui lui serviront de base vers un épanouissement respectif et commun. 

Ces valeurs articuleront des rituels mis en place dans le quotidien. Ils seront vécu pour de petits détails, tel que la façon de se dire bonjour ou au-revoir. Ils seront également pensés pour des moments plus forts tels que la manière de vivre Noël, un anniversaire ou les sujets d’échange suite aux retrouvailles à la fin d’une journée de travail.

« Les relations de couple peuvent représenter tellement plus que la simple union de deux individualités : elles peuvent devenir des histoires de transformation, de contribution et apporter du sens à notre monde. »

L’exercice proposé, sur les valeurs communes, explore des rituels dit de connexion. Il s’articule autour de questions « vrai ou faux ». Par exemple : 

  • Lorsque nous nous retrouvons à la maison après une journée de travail, ce sont en général des moments privilégiés (vrai ou faux)
  • Quand nous faisons des courses ensemble, ça se passe en général plutôt bien (vrai ou faux)
  • Nous apprécions à deux ou nous détestons les occasions de fêter des anniversaires en tout genre, des réunions de famille etc. (vrai ou faux)
  • Etc. 

Après avoir répondu à ces questions d’autres viennent compléter cet exercice. Par exemple :

  • Comment pouvons-nous faire pour que notre dîner ensemble soit un moment qui compte pour nous deux ? Quel est le sens que nous donnons au repas du soir ? 
  • Lorsque nous étions enfants, à quoi ressemblait le dîner dans nos familles respectives ?
  • Comment arrivons-nous chacun à retrouver notre énergie et notre bonne humeur ? Qu’est-ce qui fait que ces rituels ont du sens à nos yeux ?
  • Etc

Est proposé ensuite un autre exercice sur les objectifs communs des huit rendez-vous amoureux. Vous vous y prêterez avec quelques questions dont voici un extrait :

  • Nous partageons plusieurs objectifs dans notre vie commune (vrai ou faux) 
  • Nos rêves de vie ont tendance à être similaires, ou du moins compatibles (vrai ou faux)
  • Quelles sont nos buts dans la vie, pour vous-même, pour votre partenaire, pour vos enfants (si vous en avez) ? Que souhaitez-vous accomplir dans les 5 à 10 prochaines années ?
  • Etc.

Le jour J

Quant au rendez-vous, à proprement parler, il continue à se construire sur la base des rendez-vous précédents. Le lieu qui est proposé est un endroit beau et sacré aux yeux de tous les deux.

Pour les questions, voici quelques exemples :

  • De quelle manière arrives-tu à trouver la paix intérieure ? Quelle est ta source de paix ? 
  • Quelles sont les croyances spirituelles que tu veux transmettre à nos enfants ? (Si vous en avez ou prévoyez d’en avoir)
  • Comment puis-je te soutenir dans ton propre voyage intérieur ?
  • etc.

« Des choses incroyables arrivent dans les relations amoureuses quand chaque membre du couple peut grandir, s’épanouir et accepter le développement personnel de l’autre »

Rendez-vous n°8
Toutes une vie d’amour – Vos rêves

Le rêve est un moyen d’étendre l’individu vers le futur. Le rêve permet de continuer à nourrir en lui l’idée du possible qui dépasse l’impossible. Il est donc une alimentation nécessaire en couple qui lui permettra de traverser certaines difficultés. Cette réalité est d’autant plus forte quand certains rêves ont déjà été réalisés. L’impression de possible se rapproche alors considérablement de la réalité.

John et Julie Gottman sont des promoteurs des équipes de rêve. Ils encouragent les couples à vivre en tant que coéquipier de rêve pour le nourrir. Ils partagent, imaginent ensemble et passent à l’action même si cela parait impossible. 

« Ensemble, vous pourrez rendre possible tout rêve qui vous semble impossible à réaliser »

L’exercice s’intitule : vos rêves et leur importance.

Il est construit de manière très simple, autour de cette dynamique du rêve, vous proposant de réaliser une figure sur papier. Vous pourrez graduer l’importance que vous attachez à tel ou tel rêve et à sa réalisation.

Le jour J

Il est proposé de vous arranger pour que votre rendez-vous ait lieu à l’aube ou au coucher du soleil. Vous trouverez un lieu où l’horizon est bien dégagé. À vous de choisir l’endroit pour ce rendez-vous autour du rêve qui permettra de construire une vie pleine d’amour.

Voici quelques questions (extraites du livre) :

  • Avais-tu des rêves quand tu étais enfant ?
  • Est-ce que tes parents t’ont soutenu dans la réalisation de tes rêves d’enfance ?
  • Comment te sentirais-tu si ce rêve devenait réalité ? Et si ce n’était pas le cas ?
  • etc.

Vient ensuite le moment de l’engagement, comme c’était le cas pour les 7 rendez-vous précédents.


Conclusion
Choisissez-vous l’un l’autre

« Votre relation amoureuse est une grande aventure. Vivez là en tant que telle. Soyez curieux. Soyez vulnérables. Montrez-vous prêt à vous aventurer en dehors de votre zone de confort. Apprenez à écouter. Soyez assez courageux pour vous confier. Partagez avec votre partenaire vos espoirs, vos peurs et vos rêves. »

L’enjeu du couple et de vivre une réalité présente tout en se projetant dans une approche constructive qui lui permettra de se construire, ou de se pré-construire pour l’avenir. Le couple est donc le lieu dans lequel chacun se construit pour lui-même tout en participant à la construction de l’autre, même de manière involontaire. Au-delà du couple, les enfants, la société sont bénéficiaires de la réalité d’un travail réalisé en deux.

« Être dans une relation amoureuse est une des plus grandes aventures que nous puissions connaître »

Les rendez-vous hebdomadaires sont donc des outils qui permettent de construire cette réalité conjugale dans le présent comme dans une projection, à travers le rêve. Il est essentiel que chaque couple l’accueille avec empressement, le vive comme une étape de croissance personnelle et collective, comme un atout pour se développer personnellement et conjugalement. C’est l’occasion rêvée pour chérir votre partenaire.

Prenez votre agenda et mettez en place ces 8 rendez-vous amoureux.


MON AVIS SUR – Huit rendez-vous amoureux

J’ai pu partager ce livre avec vous parce que ma femme m’en a fait cadeau. Nous avons utilisé ce livre comme une opportunité. 

J’ai pu apprécier le travail considérable réalisé par John et Julie Gottman. C’est donc aussi un plaisir pour ma part de le partager avec vous.

Ma femme et moi avons voulu expérimenter ces 8 rendez-vous amoureux et avons fait le nécessaire pour mettre ces derniers en place. Nous trouvons que ce livre apporte des atouts fondamentaux en abordant des sujets essentiels de la vie du couple. La manière de les aborder, en apportant le résultat de certaines études, est intéressante.

Cela dit, la majeure partie de leur travail et résultat s’appuie sur le Love Lab. Ils en arrivent à la conclusion que les conversations conjugales sont essentielles dans la vie du couple. Mais ce que le livre ne dit pas, c’est que le Love Lab est un logement complètement aménagé pour un couple. Ceux qui se sont prêtés au jeux ont vécu un week-end dans le laboratoire d’étude bardé de caméras et de micros (sauf dans la salle de bain et la nuit). Il y a donc bien plus que les seules conversations qui sont analysées, permettant de rendre cette expérience aussi complète. Je trouve tout à fait intéressant qu’il ai été possible, grâce aux outils du Love Lab, d’arriver à des conclusions aussi pertinentes.

Je suis complètement favorable au principe du rendez-vous hebdomadaire. En effet, si un projet est important, un rendez-vous hebdomadaire est un minimum pour s’y  impliquer, y réfléchir et le construire. Le couple est, par essence, un sujet des plus importants. Il mérite donc largement un rendez-vous hebdomadaire. Toutefois, vivre un rendez-vous hebdomadaire avec autant d’éléments que celui que propose ce livre, me paraît un peu lourd.

Je préfère me rapprocher de ce que nous vivons en couple actuellement, à savoir, un rendez-vous mensuel, calqué sur la proposition des Gottman tout en laissant aux trois autres rendez-vous du mois, le loisir de s’articuler autour de choses plus légères. Cela n’exclut pas la possibilité de se retrouver autour d’une question profonde, par exemple, mais avec « un menu » bien plus léger, même si l’objectif consiste à s’amuser ensemble, prendre du plaisir ensemble, apprendre à se découvrir et à favoriser l’excitation de la rencontre conjugale.

Conclusion : je recommande vivement la lecture de cet ouvrage à tout couple qui veut vivre heureux.

J’attends vos impressions, vos remarques et vos avis sur la lecture de ce livre. Évidemment, si vous avez des questions, il suffira de les mettre dans les commentaires juste en dessous pour que je m’empresse d’y répondre.

Lire plus de commentaire sur Amazon ou acheter le livre : Huit rendezvous amoureux sur Amazon

Bonne lecture et, pensez à aller lire d’autres livres incontournables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.