J’ai blessé mon conjoint et il veut me quitter 1/4

Faire les choix adaptés suite à une blessure conjugale

Je suis ravi de vous retrouver pour la première fois en vidéo. C’est un challenge pour moi mais je suis prêt à le relever. Je vais progresser petit à petit, j’en suis certain. Et pour cette première, qui s’intitule « J’ai blessé mon conjoint et il veut me quitter » je me suis basé sur une expérience toute récente. 

En effet, hier,  j’échangeai avec un homme qui partageait sa souffrance. Il avait surtout l’impression d’être perdu, dépassé par la situation. Il a vécu un moment tellement difficile avec son épouse qu’il a été très très en colère au point de dire des mots très durs qui ont blessé son épouse profondément. Sa question était de savoir comment rattraper les choses. Il s’est rendu compte que sa femme avait commencé à prendre contact avec un avocat. Elle avait commencé à préparer des bagages et qu’elle s’était mise de manière sereine dans une démarche de séparation. Même si les choses n’avaient pas été verbalisées comme cela. Vous comprenez donc qu’il demande que faire pour éviter ce départ. 

Il dit s’être excusé. Ses excuses ont été entendues, mais sans amener sa femme à envisager de changer de position. En entendant sa demande, elle contient évidemment une préoccupation pour que sa femme reste. Il demandait donc « qu’est-ce que je peux faire pour que ma femme ne parte pas ? ». J’entends.  

Quelle réponse face à un conjoint blessé qui veut vous quitter ? 

Peut-être, avant d’envisager une piste de réponse à cette question, la première chose que je pourrais vous dire est la suivante : il y a des choses, dans la vie du couple, sur lesquels on ne peut pas revenir. De manière rationnelle, tout ce qui a été vécu est vécu. On ne peut rien effacer. Personne, ni rien de ce que vous pourrez faire, ne pourra effacer une mauvaise expérience passée. 

Certaines situations sont encore plus complexes et profondes. C’est particulièrement le cas quand la personne a été touchée dans son image, dans ses valeurs et quelque chose s’est brisé, dans la relation. Dans le couple, je ne dirais pas que tout est réparable, mais énormément de choses le sont sont. Et je pense que c’est vraiment important de l’intégrer sans pour autant essayer de vous jeter de la poudre aux yeux. Beaucoup de choses sont « réparables ». J’ai utilisé le mot « réparable qui est improprement employé, parce qu’en fait, on ne répare rien du tout. Mais il est possible, dans le couple, de continuer à construire et à investir en ayant la capacité de dépasser certaines pages du passé. Le choix peut être fait de continuer à vivre le couple même quand il s’agit de blessures très profondes. 

Vous devez connaître la réponse à certaines questions sur votre conjoint

C’est donc une première chose à faire que de se dire « je vais agir aujourd’hui de manière à ce que rien ne brise quelque chose de grave chez mon conjoint ». Pour cela, je vous renvoie à l’émission dont le titre était « Les 10 questions sur votre conjoint auxquelles vous devez savoir répondre sans hésitation ». Vous devez savoir, dans votre relation conjugale, ce qui dans votre : 

  • Attitude
  • Parole et manière de vous exprimer
  • Prise de décision et choix…

… pourraient blesser votre conjoint de manière tellement forte que vous vous retrouviez à flirter avec l’irréparable. Mieux vaut connaître le sujet avant que votre conjoint n’envisage de plier bagage parce qu’il/elle estime que la vie n’est plus envisageable avec vous. C’est vraiment le non-respect de ce genre de réalités qui peut enclencher des décisions aussi soudaines et radicales. Faites en sorte que rien de ce que vous ferez et direz ne brise votre conjoint. 

Je ne dis pas qu’il est toujours possible d’y arriver. Pourtant, c’est possible. Parfois, ou plutôt généralement, c’est par méconnaissance que vous pouvez avoir agir de manière très blessante. Prenez le temps, entre conjoint, de vous poser certaines questions : 

  • Qu’est-ce qui serait, pour toit, un point de non retour ? 
  • Face à quelle situation conjugale aurais-tu l’impression de dépasser ta capacité à continuer d’investir dans le couple ? 
J'ai blessé mon conjoint et ne sais pas comment faire

Apprenez à vous connaître en couple

Vous pouvez le faire de manière très ludique. Jouez de cela. Faites de petits papiers, découpez-les, mettez-les dans un vase et piochez à tour de rôle. Quoi que vous fassiez, posez-vous des questions de manière à apprendre à connaître votre conjoint. À renaître avec lui de manière à éviter de le briser par ignorance

Vous savez que même si vous arrivez à dépasser une brisure énorme, votre couple passera par un temps plus ou moins conséquent, pendant lequel il sera très mal. Et même si la blessure est réparée, entre guillemets, (j’utilise le verbe réparé comme on le fait dans le langage courant) car il serait plus juste de parler de blessure dépassée. Donc, même si la blessure est dépassée, qu’en regardant derrière, vous voyez la cicatrice, mais que vous ne ressentez aucune douleur, le couple peut rester fragile. Cela dit, parfois et cela arrive plus régulièrement qu’on le pense, le couple peut revenir plus fort. Certains couples en arrivent à se dire « Tu te souviens… je suis content de voir où on en est maintenant. Nous sommes passés par telles et telles situations et maintenant nous avons appris à trouver la capacité de faire face à … etc, etc. ». 

C’est, malgré tout, la première chose sur laquelle j’insiste. Dites-vous que vous avez besoin d’apprendre à connaître votre conjoint. C’est le meilleur moyen d’éviter de faire des choix sur le plan financier, éducatif, professionnel ou autres qui pourraient briser votre conjoint au point que la continuité du couple soit remise en question. Ou, du moins, que votre conjoint ait besoin de prendre une distance affective, morale ou physique, avant d’envisager de reprendre le chemin de la conjugalité. 

Que faire pour éviter que votre conjoint ne vous quitte ?

Après, je reviens sur la question de ce monsieur qui dit « J’ai blessé mon conjoint qui veut me quitter. Que puis-je faire ? ». Ce que sous-entend sa question c’est, « qu’est-ce que je peux faire pour qu’elle ne parte pas ? ». A cette question je répondrais : « rien ». Le propre de l’amour est d’aimer une personne au point qu’elle se sente libre. Libre de rester et de partir. D’investir et de cesser d’investir dans le couple. Donc, faire quelque chose pour qu’elle reste serait une manière de se tromper de combat. 

La première chose à faire pour votre conjoint blessé qui veut vous quitter

Je préférerais que la réflexion aille dans une autre direction. Ce pourrait être : « Qu’est-ce que je peux faire pour lui montrer mon amour ? ». « Que faire pour lui montrer que les mots ont dépassé ma pensée ? » . D’ailleurs, je vous renvoie vers une émission qui s’intitule « Quand les mots ont dépassé la pensée». Que faire quand les mots ont dépassé la pensée et que vous avez blessé votre conjoint au point qu’il veuille vous quitter ? Quand les mots ont dépassé le pensée.

Une des premières choses à faire n’est pas de chercher à retenir votre conjoint. Qu’il reste ou pas est bien égal. Ce que je vous demande de vivre est la chose suivante : Reconnaître que vous avez fait un choix des plus inappropriés. Dire à quel point vous comprenez que votre conjoint soit blessé(e). Exprimer votre prise de conscience sur le fait que vos paroles, votre action ou votre choix a dépassé le cadre. Vous pouvez même dire, si c’est le cas, que si la situation avait été inversée, vous auriez eu autant de difficulté, voire plus, à accepter la situation. 

Reconnaître. C’est le maître mot. J’aime le sens des mots et celui-ci veut dire « re-naître ensemble… ». Vous comprenez la « puissance » continue dans ce mot quand il est vécu en couple ? C’est la première étape que je vous propose : reconnaître… ce que vous avez fait. Reconnaître la force et la gravité, l’intensité et la blessure consécutive à ce que vous avez fait. Reconnaître votre limite, votre défaillance. Ainsi, vous mettre en marche vers la deuxième étape. 

La deuxième chose à faire pour votre conjoint blessé qui veut vous quitter

Mettez-vous à l’écoute de votre conjoint : cherchez à comprendre. 

« Pourquoi ce que j’ai fait (ou ce que j’ai dit) t’a blessé ? Je choisis de grandir, d’avancer, d’apprendre de toi sans intention de te décider à rester parce que je m’oblige à respecter ta liberté. C’est pour cela que je veux te demander de me faire le retour de ce qui t’a véritablement blessé. Ce sera pour moi une possibilité de me corriger pour changerFinalement, aide-moi. Donne-moi des éléments pour changer ». 

Je voudrais m’arrêter là après ces deux étapes importantes. La première démarche : reconnaître ce que vous avez fait ou dit et qui a blessé, déçu, déstabilisé, attristé ou fait honte à votre conjoint. Et c’est tellement grave à ses yeux qu’il est entré dans une démarche de prise de distance ou de séparation. Deuxième démarche : vous mettre à l’écoute pour donner à votre conjoint l’opportunité de vous dire en quoi il a été blessé. Vous pourrez ainsi mieux saisir l’ampleur de la blessure occasionnée par votre attitude et en plus, permettre à votre conjoint d’extérioriser sa douleur. 

J’utilise l’image du pus, parfois, même si elle et un peu moche. Et quelque part, votre conjoint pourra faire sortir le pus de la plaie qui a été infectée par cette situation difficile et délicate et qui a fait très mal. 

Croyez que vous avez la force de vivre ces deux étapes. On se retrouve la semaine prochaine pour aller plus loin. 

Photo de cottonbro provenant de Pexels


Regarder la video de l’émission mission sur Youtube :

J'ai blessé mon conjoint et ne sais pas comment faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.