Présenter ses excuses est une force qui relie quand elle est sainement fondée

Les excuses sont généralement vues comme des choses positives. Mais est-ce tout le temps le cas ? Savez-vous comment présenter vos excuses efficacement ?

La démarche qui consiste à présenter ses excuses est fondée, généralement, sur trois aspects :

  1. Le premier : la prise de conscience
  2. Le deuxième : une volonté de manipuler ou de prendre le pouvoir
  3. La troisième : instaurer un changement suite à la prise de conscience

1. La capacité de prendre du recul

Elle permet d’adopter un regard extérieur sur ce qui a été vécu. C’est généralement là que se trouve la capacité à identifier le besoin de présenter des excuses. On prend conscience d’avoir vécu quelque chose qui est en décalage avec ce qui avait été escompté ou encore, on réalise que, malgré tout ce qui a été bien fait, l’autre se sent blessé.
On est entre donc dans une volonté de progrès, d’apprentissage pour améliorer la relation et s’améliorer soi-même.
(Je prends le temps de développer cet aspect dans la version audio de cette émission).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La tendresse n'aime pas le rapport de force

2. Paraître bien aux yeux de l’autre ou à ses propres yeux

On peut vouloir présenter ses excuses pour paraître bien aux yeux de l’autre ou à ses propres yeux. Dans ce cas, on entre en plein dans la démarche de manipulation ayant pour but de prendre le pouvoir, le contrôle de l’autre.
Ne vous méprenez pas ! Cette approche peut être vécue de manière complètement inconsciente et se présenter comme une tentation pour tout un chacun.
(Je prends le temps de développer cet aspect dans la version audio de cette émission).

3. La volonté d’un changement

Une motivation pour présenter ses excuses, peut-être la volonté de changement. On veut envisager une nouvelle manière de voir et, par conséquent, une nouvelle manière d’agir.
(Je prends le temps de développer cet aspect dans la version audio de cette émission).

Enfin, dans la version audio de cette émission, je prends le temps de nous alerter sur trois risques dans une démarche qui consiste à présenter ses excuses :

  1. Préférer ne pas présenter ses excuses par crainte de devoir changer
  2. Confondre « je m’excuse », «je te demande de m’excuser » et « je te demande pardon »
  3. Utiliser le mot « mais » quand on présente ses excuses

Avant de vous souhaiter une bonne écoute, afin d’ accéder aux éléments de détails et aux exemples que je vous présente autour de ce sujet, je vous souhaite d’intégrer le besoin de présenter vos excuses avec une démarche fondée sur une volonté réelle de restaurer une relation saine et heureuse.
Si vous le comprenez ainsi, vous saurez comment présenter vos excuses efficacement.

Photo de Anastasiya Lobanovskaya provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.