Réservé aux couples qui veulent vivre du bon temps

Avec ces 10 avantages de ralentir la cadence, j’ai l’intention de valoriser une parole de Jacques Salomé qui a dit « la tendresse, c’est l’anti-vitesse ». Il n’est pas possible d’aimer vite. D’être tendre vite, non plus. Vite écouter quelqu’un qui exprime un besoin en impensable. On a besoin de ralentir. Et la prise de conscience de ce besoins de ralentir permet d’instaurer une qualité de vie qui s’installera dans un autre domaine que le faire pour donner davantage de place à vivre et être. Vivre et être suspendent l’intention de vitesse.

Je voudrais que vous écoutiez c’est 10 avantages de ralentir la cadence avec, en arrière plan, une volonté de vivre et d’être. Légitimement, vous émousserez une éventuelle tentation d’actions focalisées essentiellement sur le faire

1. On se détache du temps

Quand on ralentit la cadence on se détache du temps. L’objectif est de créer des moments dans lesquelles la considération de temps sera absente. C’est un jeu que j’encourage, que ce soit en couple ou en famille. Il consiste à enlever le besoin de regarder l’horloge, comme si vous vous défaisiez de votre téléphone mobile, de votre montre et que vous ne dépendiez plums ni de l’un ni de l’autre pour vivre. Vous n’avez plus aucune considération pour le temps qui passe.

Pour que ce soit possible, ça signifie qu’il est préférable de n’avoir aucun rendez-vous après le temps que vous aurez choisi de vivre ensemble. Ainsi, vous pourrez vous suspendre dans le temps.

Si vous êtes au cinéma et que vous vers un rendez-vous juste après la projection vous ne vivrez pas votre séance de cinéma de la même manière que si vous savez votre soirée pour vous seuls. Je parle de soirée en relation avec le cinéma, mais c’est tout autant valable pour une matinée, pour une journée ou un après-midi qui s’ouvre devant vous.

La capacité à suspendre le temps est, en effet, impactée par ce que l’on sait qui va suivre.

2. On baisse l’envie de quantité

On a moins envie de faire beaucoup (ayant baissé le besoin de faire pour focaliser sur le vivre et l’être). Or, quand on focalise sur le vivre, la notion de quantité s’écroule.

C’est assez proche du premier avantage qui consiste à suspendre le temps. Notons que l’on a tendance à utiliser un adjectif possessif quand il s’agit du temps. On dit « je n’ai pas le temps » ou, « je n’ai pas assez de temps » ou encore, « j’ai beaucoup de temps devant moi ». 

Ici, en se coupant de la notion de temps, ne s’attachant plus à une dimension quantitative, on focalise sur la qualité. 

Avez-vous constaté qu’en prenant une date de naissance à rebours de neuf mois on tombe bien souvent sur des périodes de congé ou de vacances ? De cespériodes dans lesquelles on n’était pas au travail et que le stress était au plus bas. Ça correspond à des moments de coupure du temps (se détacher) pour vivre du bon temps (qualitatif). On s’est donc retrouvé autrement. Par conséquent, on a pu prendre davantage de bon temps.

On a également fait ce constat sur les couples qui sont en difficulté de fertilité. On a constaté que certaines grossesses avaient été consécutives à des périodes de vacances ou de dé-stress. Ce ralentissement de la cadence avait été favorable à la vie ! Comme par hasard.

3. On donne davantage de valeur à l’instant 

Puisque l’on se détache du temps comme de la notion quantitative, cela permet de donner de la valeur à l’instant. On se centre sur le moment pour vivre l’intensité

4. On s’installe dans une écoute mutuelle

« Je t’écoute plus facilement quand je ne suis pas pressé. Je le fais également plus facilement quand je me sens détendu. De plus, je t’écoute bien mieux quand je n’ai pas prévu de faire autre chose après ce que tu veux bien partager avec moi ». 

Je constate que ça permet d’être dans une écoute détachée, plus profonde, plus intense, plus focalisée, concentrée. Cette écoute peut-être vécue de manière mutuelle, bien entendu. 

5. On réduit les tensions

J’ai naturellement tendance à parler de stress alors que ça touche un ensemble de tensions qui entrent toutes dans le pack général que nous appelons communément le stress. 

On se détache du temps, on mise sur la qualité , plus que sur la quantité, on se rend compte que le moment prend un sens grâce à une valeur qu’on a choisi de lui donner, et ça participe à baisser le stress. 

Celui que je vise le plus est le stress répétitif que l’on appelle chronique.

6. On conduit à la baisse les risques et les fréquences de conflits

Ayant pris le temps de s’installer dans une qualité relationnelle dans laquelle la tension est plus basse, les conflits deviennent moins fréquents et moins intenses sauf si, quand on se retrouve, on le fait sans avoir pris soin de regarder ensemble nos (causes de) conflits. 

Quand on ne se retrouve pas autour des conflits et qu’on cherche à installer un temps qualitatif, si les conflits ont été ignorés il est fort probable que l’on soit tenté d’utiliser ce temps pour se rentrer dedans. C’est là, tout l’intérêt de ne pas cumuler les conflits en attendant le jour où il sera possible de les régler. Mieux vaut il travailler au fur et à mesure pour que ce soit non seulement l’occasion de baisser les tensions tout en réduisant le risque du nombre et l’intensité des conflits.

Non seulement il est constaté une baisse du nombre de conflit, mais aussi une meilleure gestion de ceux-ci. Quand on a pas le temps, que l’on est pressé et que l’on veut vite régler le truc on gère, généralement, moins bien le conflit qu’en prenant le temps de s’écouter dès que c’est nécessaire. Dans le cadre d’une véritable écoute mutuel, il est possible de s’entendre et d’augmenter la qualité relationnelle.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Se grandir dans les yeux de l'autre

7. On augmente les occasions de remplir son propre réservoir émotionnelle

Quand on ralentit la cadence, on peut plus aisément accéder à des activités bonheur ou ressource qui nous font du bien. Ça ne veut pas dire qu’on sera tout le temps ensemble, quand on ralentit la cadence. On sait, par contre, qu’on pourra se retrouver seul dans des activités qui nous feront du bien. Par conséquent le couple bénéficiera du bien-être individuel et respectif. 

8. On augmente les occasions de remplir le réservoir émotionnel du conjoint

Encore une fois, on n’est pas dans l’obligation de remplir le réservoir émotionnel de l’autre. On écoute, on entend et l’on participe dans la mesure de ce que l’on souhaite.

Quand on ralentit la cadence, que l’on a pris le temps de remplir son propre réservoir émotionnel et qu’on le fait de manière quotidienne, on est plus enclins à le faire pour l’autre. Le fait d’être plus heureux nous rend plus généreux, plus à l’écoute, plus bienveillant, plus sensible. Pourquoi ? Parce qu’on est dans un autre univers que celui du besoin, de la demande, de la main tendue pour recevoir. Ayant le sentiment d’être rempli, on tend davantage la main pour donner sachant que, en donnant, on reçoit de toute façon.

9. On donne plus de place à la tendresse

La tendresse s’accroît sur tous les plans. On le constate sur la manière de parler, sur le regard, dans les gestes qui vont rassembler et rapprocher. Quand on prend le temps de ralentir la cadence, on se prend moins vite dans les bras. On se prend dans les bras sans mettre de chrono. C’est un réel avantage que de créer des moments dans lesquelles il n’y aura pas de rendez-vous à venir juste après, comme nous l’avons déjà évoqué. En effet, le risque de la baisse de la tendresse est parfois en relation avec un rendez-vous qui suit, ne serait-ce que un rendez-vous avec son film, sa série ou son match ! 

Comme je l’ai dit à certains couples, vous savez que, sur quasiment toutes les plates-formes de télévision, vous pouvez regarder le film quand vous le voulez. Vous n’êtes pas tenus de vous soumettre au programme de diffusion dicté par une chaîne. Si le programme est diffusé à 20h30, vous pouvez vous sentir libre de ne pas être présent à l’heure dite devant votre écran.

Vous pouvez choisir de lancer la lecture et de faire pause, de vivre ce que vous avez à vivre tranquillement sachant que vous pourrez remettre la lecture ultérieurement. Vous pouvez aussi opter pour des abonnements qui vous permettrons de regarder ce que vous voulez regarder quand vous choisirez de le faire. Et vous pouvez aussi utiliser le replay en regardant les programmes en différé. Les options ne manquent pas alors, donnez la priorité à votre couple et soumettez à votre choix les programmes qui sont largement secondaires à votre relation conjugale. 

Du coup, si votre conjoint a besoin de vous parler et que cela augmente l’écoute mutuelle, vous prendrez conscience qu’il ou elle a besoin que vous lui offriez de la tendresse ne serait-ce qu’un besoin d’être entendu, utilisez ce genre d’outils tout simples que vous pouvez mettre en œuvre pour suspendre le temps, ralentir la cadence. 

10. On sent grandir la satisfaction de chacun des conjoints

Chacun des conjoints est plus satisfait de sa propre vie, d’abord, et puis de la vie à deux.

Quand il est dans la course, que l’on est focalisé sur la quantité, on profite moins du plaisir de ce que l’on peut découvrir qu’en ralentissant la cadence.

Le mot de la fin

Je voudrais juste vous dire que, si je vous ai proposé ces 10 avantages de ralentir la cadence, c’est parce que je veux vous inciter à les mètre en place dans votre vie. La très belle perspective qui s’ouvre devant nous d’inaugurer avec la génération des 20-25 ans. Elle a commencé à choisir de ne plus être dans la course professionnelle vécue par leurs parents. Ils ont envie d’une qualité de vie bien différente. Je me réjouis pour eux. Je trouve ça génial ! 

Finalement, le travail n’a plus la place qu’il avait dans la tête de leurs ayeux. Le sens de la vie prend le dessus. Ça signifie que nos jeunes sont en train de prendre conscience du besoin de ralentir la cadence. Ils ont envie de profiter dès maintenant d’une vie qualitative et non quantitative. Ils choisissent de réduire la quantité pour augmenter l’intensité. C’est formidable.

La jeune génération a des défauts, certes, mais elle possède cette énorme qualité. D’une certaine manière, je vous invite à rajeunir. Je ne sais pas quel âge vous avez, vous qui me lisez, mais rajeunissez dans votre tête en reprenant/recréant le temps. 

Vous souvenez-vous de votre période d’étudiant, plus jeune ? Vous saviez faire le tri pour ralentir la cadence, balayer des activités pour vous retrouver avec votre amoureux ou votre amoureuse. Recommencera, c’est possible !

J’entends certains penser « maintenant que j’ai des enfants, c’est vraiment difficile, ce n’est plus possible ! » j’affirme que si ! Si c’est important pour vous, si vous vous rendez compte que votre couple est important à vos yeux et que vous l’avez négligé trop longtemps ou trop souvent, allez-y, changez. C’est possible. Vous pouvez choisir, aujourd’hui (pas demain ou la semaine prochaine), de vous poser et de vous projeter vers un nouvel agencement de votre temps. Ce sera un moyen de profiter des 10 avantages de ralentir la cadence que vous venez de découvrir sur ce blog. 

Interrogez-vous afin de chercher comment les mettre en place.

Vous savez que ralentir la cadence fait partie des clés pour être heureux à deux, alors pourquoi ne pas en profiter ?

Photographie : pexels.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.