Mon conjoint ne veut pas de ma prise de distance physique. Que faire ?

Dans la capsule, intitulée « Gardez votre distance tout en vivant en couple ? » je vous ai encouragé à créer une distance physique avec votre conjoint. Mais si ce/tte dernier/e le prend mal, comment faire ? 

Acceptez le risque 

C’est un risque prévisible. Depuis près de quatre semaines, vous étiez l’un avec l’autre et, tout à coup, vous lui demandez de mettre en place un planning avec des temps et des espaces de distance à respecter. Avant d’apporter la réponse au « Comment faire ? », une autre s’impose : qu’est-ce que votre conjoint réticent ressent ? Quelle est ou quelles sont ses émotions ? Pourquoi, lui ou elle, se sent-il mal de vivre cette prise de distance ? 

J’ai une bonne nouvelle : c’est à vous d’aller chercher la réponse. Mais, pour vous aider, vous avez peu de chance de vous tromper si vous imaginez que la peur se trouve dans son bouquet d’émotions. Qui dit bouquet dit plusieurs émotions. Votre conjoint vous les expliquera. Alors surtout, accueillez-les toutes. 

S’il a peur, ou s’il ressent n’importe quelle autre émotion, c’est forcément qu’il y a de quoi. Il n’est pas possible de contrôler les émotions que l’on veut ressentir si l’on ne s’y est pas entrainé. Elles viennent comme elles le veulent et quand elles le veulent, nourries par des pensées. 

Alors, écoutez votre conjoint et entendez sa peur

Je vous parle de votre conjoint mais c’est la même chose pour vos enfants. Eux aussi, pourraient mal vivre votre décision de vous trouver à distance dans une pièce, pendant une ou plusieurs heures, sans contact avec eux. 

Si donc, votre conjoint ou vos enfants le prennent mal, écoutez leurs émotions. Ensuite, reformulez votre besoin en incluant leurs émotions compréhensibles dans ce que vous leur direz. Par exemple : « J’entends bien que tu as l’impression d’être rejeté, comme si je t’aimais moins. J’en suis désolé. Je veux juste te dire combien ces temps seuls me permettront après, de revenir avec une envie encore plus forte de passer du temps avec toi. Je t’assure. » 

Par contre, après votre temps de retraite, s’il vous plait, maximisez le temps à vivre avec ceux que vous aimez. La qualité de votre retour permettra de valoriser le bénéfice de votre absence ! 

Bonne journée et à demain

Crédit photo : Pixabay – Tamisu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.