Comment vivre l’éloignement de force lié au confinement ?

Aujourd’hui, je vous parlerai de la distance. Parce que le paradoxe fait que certains se retrouvent éloignés de force à cause du confinement. 

Il est vrai que la distance peut avoir certains avantages en couple. Notamment il peut créer le désir, faire ressentir un besoin et faire que quand on se retrouve, on est encore mieux ensemble. Seulement, quand il commence à durer et qu’en plus il nous est imposé, ça peut être difficile. 

Un des avantages est que vous savez cette distance imposée. Elle n’est pas le choix de votre conjoint. Alors si votre amoureux ou amoureuse est très loin, il est aisé de comprendre qu’il n’y est pour rien dans cette situation. Peut-être que cela peut teinter les choses autrement. 

Comment vivre votre amour à distance

Cela dit, même si la séparation est imposée, elle peut être très désagréable. Alors comment vivre votre amour en couple ? Il y a quelques pistes que je voudrais vous proposer et qui, je l’espère, vous apporteront quelques aides. 

Une des premières, c’est de continuer à entretenir la relation autant que faire se peut, avec des sms, des messages, des photos. Quitte à envoyer des photos des plats que vous mangez, des images quand vous faites votre shopping, quand vous vous habillez. Vous pouvez vous habiller en visio, prendre votre douche en visio. Il est même possible de faire l’amour en visio ou même au téléphone. Tant de choses que vous négligez peut-être qui pourraient, malgré tout, continuer à nourrir le désir et le plaisir que vous avez à être ensemble malgré la distance. 

Rien ne remplace la proximité

Je sais que la distance, avec ces éléments que je viens de proposer, ne permettra jamais de sentir le parfum, le toucher de la peau et le plaisir du chuchotement à l’oreille. Mais vous pouvez quand même profiter de cette occasion pour apprendre à mieux vous connaitre. Vous pouvez le faire en mettant sur la table des questions qui peuvent contribuer à construire votre couple, des questions vraiment existentielles de type : 

  • Quand je te manque le plus, qu’est-ce que tu ressens ? 
  • Qu’est-ce qui fait que tu ressens cela ? 
  • Comment vivais-tu le manque quand tu étais enfant ? 

Et ainsi, vous apprendrez à mieux vous connaître, sachant que, quand vous serez ensemble ad vitam aeternam (en tous cas, je vous le souhaite), vous vivrez également des manques qui auront été enrichis par l’expérience présente liée à vos échanges existentiels. 

Je vous souhaite une bonne journée

Crédit photo : Pixabay – Skitterphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.