Une opportunité pour réorganiser votre temps

Vous courriez tellement l’un comme l’autre, que vous n’arriviez même pas à faire tout ce que vous vouliez faire. Mais ça, c’était avant, avant le confinement. Tout cela a bien changé. Depuis quelques semaines, à moins que le télé-travail vous submerge ou que vous continuiez à travailler, votre temps est devenu élastique. Vous en avez beaucoup plus maintenant. Mais au fait, à quoi le passez-vous ? 

Projetez-vous sur l’après confinement

Et après ? Comment voyez-vous l’après confinement ? Qu’est-ce que vous voudrez changer dans votre quotidien ? Qu’est-ce que vous voudrez garder ? Vous avez le temps d’y réfléchir maintenant…

Je vous propose de faire une petit tour du côté de vos valeurs. Gardez également votre projet de vie sous le coude. Et, avec tout ça, prenez juste un peu de hauteur : est-ce que vous vouliez en être là, en 2020 ? Qu’est-ce qui vous plait énormément dans votre vie ? Qu’est-ce que vous voudriez changer ? Qu’est-ce qui manque ou qui se retrouve avec une place riquiqui sur votre agenda ? 

Posez-vous des questions supplémentaires qui raisonneront au plus profond de vous même. Oui, oui, sans partir dans un lieu de retraite ou de pélerinage quelconque, vous pouvez faire le point sur votre vie, de chez-vous.

Penser, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant

Si vous sentez que vous n’avez pas envie de progresser, retenez-vous. Cet exercice n’est pas pour vous. Mieux vaut être enthousiastes à l’idée de vivre mieux après. Un meilleur après peut être une vraie motivation, qu’il s’agisse de vivre plus de temps en couple ou avec les enfants ! Ce peut-être de vous impliquer davantage dans le suivi scolaire de vos enfants, mesurant l’ignorance que vous aviez de leur univers. Ce peut être tout le contraire : leur faire confiance au vu de leur niveau de maitrise de leurs matières. Bref. Quoi qu’il en soit, je vous encourage à utiliser le temps qui s’est écoulé autrement pour produire un flot différent, qui durera longtemps. 

Attention, toutefois. Ne brusquez rien. Parlez de vos réflexions au fur et à mesure avec votre conjoint. C’est plus simple à entendre que de recevoir sur la tête trois jours de recul d’un seul coup. Pourquoi ne pas travailler à cela à deux, ou carrément en famille ! J’imagine les post-it de réflexion collés sur le mur du salon. Eh, pourquoi pas ?

Je vous souhaite une belle journée. 

A demain. 

Crédit photo : Pixabay – Nile http://www.pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.