Améliorer sa vie de couple par une action accessible à tous

La loi de l’équilibre amoureux est un principe qui a été mis en place par John et July Gottman, deux spécialistes du couple. Pour eux, cette loi est une des clés du bonheur à deux. Je la partage avec vous aujourd’hui pour que vous ayez la joie de la mettre en œuvre dans le but d’augmenter votre bonheur à deux. Je parle de l’augmenter, mais peut-être serait-il plus judicieux, pour certains couples, de la présenter comme un moyen de corriger la barre, la direction dans laquelle va leur couple.

Si vous en avez marre de votre vie à deux, peut-être avez-vous besoin de vivre cette loi. 

La plupart des couples ont tendance à vivre à partir de leur propre «livre de la loi du couple», comme je l’appelle. Il s’agit d’une réglementation intérieure dont la plupart des articles ont été récupérés dans la vie de nos propres parents. À cela, s’ajoutent ceux qui ont été glanés dans les couples modèles, ceux dont nous avons apprécié le fonctionnement et qui ont «participé» à nous inspirer dans notre manière d’être en couple.  

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les 4 signes annonciateurs du divorce

Or, importer dans son propre couple ces divers lois en espérant les y imposer est une erreur. Il est préférable de déposer tous ces articles de la loi sur une table pour y travailler en couple.

Par contre, la loi de l’équilibre amoureux dont parle de John et July Gottman est une loi que vous pouvez adopter pour sauver votre couple ou en renforcer la relation. 

Vous voulez comprendre ce dont il est question ?

Écouter l’émission d’aujourd’hui. Vous découvrirez à quel point vous avez besoin de vivre cette loi si vous ne l’avez pas encore adoptée dans votre mode de vie conjugal. 

Photo de Marcus Aurelius provenant de Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.