Combien de temps passez-vous à regarder votre conjoint ? Combien de fois regardez-vous votre conjoint par jour ? 

À chaque fois que des couples en difficulté considèrent qu’un fossé s’est creusé entre eux, j’ai pu constater une difficulté à regarder l’autre dans les yeux. C’est comme si la distance faisait que l’on voyait moins bien l’autre, sur le plan symbolique également. 

Que veut dire « regarder » son conjoint ?

Voir est une faculté liée au principe même de posséder des yeux. Pour ne pas voir, il faudrait que vous ayez des facultés visuelles diminuées ou que vous fermiez les yeux. Notez que vous voyez même ce que vous n’avez pas conscience d’avoir vu. Vous voyez des choses et des personnes qui font parties de votre entourage quotidien sans nécessairement choisir de les regarder.

Regarder nécessite un choix. Quand vous regardez, c’est que vous avez choisi. Vous sélectionnez une chose ou une personne de votre entourage pour y « déposer » les yeux d’une manière différente de « voir ». Dans regarder, puisqu’il y a un choix, une sélection, il y a également une attente. Quand je parle d’attente, je ne dis pas nécessairement qu’il s’agisse d’une attente assimilable à un besoin. Il est possible de vivre une attente qui ait pour objectif de donner. C’est comme si vous disiez « je t’attendais pour m’offrir ». 

Je voudrais vous encourager à vous équiper de ce genre de regards. De ces regards que vous ne pouvez donner à un passant sans qu’il se sente mal à l’aise. Il s’agit là d’un regard actif, chargé. Il se situe à des milliers d’années lumière des yeux qui se contentent uniquement de voir. 

Est-ce que vous regardez votre conjoint de ce regard-là ? 

Je sais que plusieurs, parmi vous, pourraient me répondre que c’est le cas. Et j’en suis ravi parce que je place cette manière d’offrir son regard parmi les clés de réussite du couple. Et si votre réponse est « Oui, ça arrive que je regarde mon conjoint avec un tel regard », je pourrais vous demander la chose suivante : êtes-vous convaincu que votre conjoint se sent important pour vous ? 

Si votre réponse est « Je pense, oui », ce n’est pas parce que votre réponse est affirmative que votre conjoint perçoit cette même réalité. Si la réponse est « sans doute pas », elle se passe de commentaires. Par ailleurs, ce n’est pas parce que vous pourriez avoir négligé l’importance du regard intentionnel que les choses sont catastrophiques. Souvenez-vous qu’il est possible de tomber amoureux suite à un regard (même s’il y a un écart considérable entre tomber amoureux et aimer). Le regard peut devenir quelque chose d’énorme, de décisif. « Sa manière de me regarder me fait quelque chose » m’ont dit certains.

Le fait de prendre conscience de l’importance du regard que vous posez sur votre conjoint est une étape importante. Je ne peux que vous encourager à garder à l’esprit que c’est une clé pour votre bonheur conjugal. Maintenant, comment utiliser ce regard ?

Nous le verrons dans la deuxième partie de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.